Une soirée en boîte qui tourne au pugilat en l’espace de trois minutes : voilà ce que nous réserve Thirst, le nouveau clip de SebastiAn réalisé par Gaspar Noé. Un véritable retour en force pour le musicien et producteur français, qui se faisait plus rare ces dernières années. Signé chez le célèbre label Ed Banger, fer de lance du courant de la French touch sur la scène électronique française Sébastien Akochté s’est fait connaître comme DJ dans les années 2000 en réalisant des productions et remix pour des artistes tels que Daft Punk ou Kelis. Sorti en 2011, son premier album Total connait un grand succès. Depuis, l’artiste s’est davantage concentré sur son activité de producteur, notamment sur l’album Magnum de Philippe Katerine en 2014 ou plus récemment le dernier album de Charlotte Gainsbourg, Rest. Huit ans après son premier opus, Sebastian revient donc avec Thirst, un nouveau morceau à l'électro sombre et obsédante.

  

Pour marquer son retour, Sebastian a fait pour la deuxième fois appel au cinéaste italo-argentin Gaspar Noé, qui avait déjà réalisé le clip de son titre Love In Motion. Connu pour son cinéma immersif, cru et provocant, Gaspar Noé s’est affirmé au fil des vingt dernières années comme un artiste original et subversif à l’esthétique immédiatement reconnaissable. Son dernier film Climax, sorti en 2018, nous invitait dans les méandres d’une fête entre danseurs, qui dégénérait progressivement suite à l’ingestion d’une drogue jusqu’à un final tragique. Dans le clip de Thirst, Gaspar Noé nous replonge dans son tableau favori, la nuit, pour suivre une scène de bagarre avec un homme violent et insistant lors d’une soirée en boîte de nuit. Mouvements de caméra vertigineux, plan séquence, flashs stroboscopiques : on retrouve les codes formels que le réalisateur affectionne tant, et qui on fait sa notoriété dans le paysage cinématographique français. Après ce passage à tabac, la scène se clôt sur Sebastian lui-même et sa clique, le regard pétri de vengeance. La production du clip est revenue à la maison Saint Laurent, dont Sebastian met en musique les défilés depuis 2016 et pour laquelle Gaspar Noé avait collaboré, avec la réalisation d’une campagne mettant en scène Vincent Cassel.