224


Commandez-le
Numéro
10

Le Dalaï-lama est-il en route pour les Grammy Awards ?

Musique

Pour fêter ses 85 ans, le chef spirituel tibétain a décidé d’entrer de plein pied dans le monde de la musique et sortira en juillet prochain un album de musique méditative, Inner World.

Dalai Lama— Inner World : Compassion

C’est un peu comme si le pape se mettait aux claquettes. Mardi 9 juin, le Dalaï-lama créait la surprise en annonçant la sortie d’un album, à l’occasion de ses 85 ans en juillet prochain. Baptisé Inner World (Monde Intérieur), cet opus met en musique une collection de mantras bouddhistes sur une musique relaxante. Parfaitement adapté à une transposition musicale, le mantra, formule condensée de quelques syllabes, se répète à un rythme régulier pour permettre d’accéder à la méditation.

 

Tout commence en 2015, lorsqu’une élève du Dalaï-lama, Junelle Kunin, lui écrit pour lui demander de participer à la réalisation d’un album aux vertus apaisantes : sans hésiter, l’éminent chef spirituel aurait alors accepté. Cinq années de travail ont donc été nécessaires pour faire naître ce projet. Abraham Kunin, mari de Junelle, a composé seul les 11 morceaux, aux sonorités vaporeuses de flûte et de bâtons de pluie, mobilisant plus d’une trentaine d’instruments différents. Se joignant au projet, la chanteuse anglo-indienne Anoushka Shankar et d’autres collaborateurs du monde entier se sont pris au jeu et ont accompagné le couple néo-zélandais dans la prestation des morceaux.

 

Ce n’est pas tout à fait un premier pas dans la musique pour le Dalaï-lama qui, en 2015, était apparu au festival anglais de Glastonbury afin de dénoncer le réchauffement climatique, encensé par la suite par Patti Smith en personne, qui lui avait chanté joyeux anniversaire sur scène.

 

Tout le but de ma vie est de servir du mieux que je peux. La musique peut aider d’une autre manière déclare ainsi le Dalaï-lama sur son site. Comme un avant-goût précédant la réelle plongée dans la méditation, un premier titre était diffusé le 9 juin, composé autour du mantra Compassion, l’une des plus grandes prières bouddhistes.