47


Commandez-le
Numéro
10

Blood Orange présente sa symphonie à Paris avant le “Rhapsody in Blue” de Gershwin

MUSIQUE

Le jeudi 1er février, dans l’auditorium de la Seine Musicale, le musicien prodige Dev Hynes (Blood Orange) défend Naked Blue sa symphonie pour orchestre composée initialement pour le court-métrage éponyme de Mati Diop et Manon Lutanie. Dans la foulée, l’orchestre national d’Île-de-France interprétera l’incontournable Rhapsody in Blue (1924) de George Gershwin.

Rhapsody in Blue de George Gershwin dans Fantasia 2000 (1999) de Walt Disney.

L’incontournable “Rhapsody in Blue” de George Gershwin à la Seine Musicale

 

Les billets pour le concert du 1er février se sont vendus comme des petits pains. Et pour cause. Le grand auditorium de la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt accueille l’orchestre national d’île-de-France – dirigé par Ryan McAdams – qui interprétera le Rhapsody in Blue de George Gershwin, pièce de jazz symphonique incontournable des années 20. Une œuvre bavarde et extatique créée en à peine quinze jours par son compositeur (en 1924) dont chacun reconnait immédiatement les premières notes de clarinette, un glissando, pour être précis, technique musicale consistant à faire surgir rapidement l’intégralité des sons compris entre deux notes éloignées, comme si l’on glissait littéralement d’une touche à l’autre d’un piano. 

 

Depuis, le Rhapsody in Blue de Gershwin évoque régulièrement un New York multicolore telle une fourmilière sémillante et inarrêtable, surtout depuis 1999, date à laquelle l’œuvre sert de bande originale à l’un des chapitres du Fantasia 2000 de Walt Disney. Le film révélera une incroyable galerie de personnages animés imaginés par l’illustrateur américain Al Hirschfiled. À noter que cette pièce immanquable survient dans le cadre du cycle “Les Grandes Œuvres de l’Auditorium de La Seine Musicale”.

Something You Know de Blood Orange

Le même soir, c’est un Britannique qui fera certainement parler de lui. Le compositeur Dev Hynes (Blood Orange), proche collaborateur de Solange, Phillip GlassMariah Carey ou encore A$AP Rocky défend quant à lui Naked Blue, sa troisième symphonie pour orchestre d’une durée de 20 minutes imaginée initialement dans le cadre des performances Sun Dogs initiées par Liquid Music : la compagnie propose à des cinéastes de produire des courts-métrages originaux en duo. Cette fois, la réalisatrice Mati Diop (Atlantique) signait donc Naked Blue (2022) aux côtés de Manon Lutanie. L’œuvre de Dev Hynes – interprétée par l’orchestre symphonique de Cincinnati (Ohio) – illustrait alors les mouvements d’Oumy, jeune danseur de 13 ans. L’expression d’une transition, de l'enfance vers l'adolescence, de l'éveil à la transe, de la tristesse à son surpassement…

 

Le programme du 1er février à la Seine Musicale:

Baptiste Trotignon, L’Air de rien
Still, Symphonie n° 3
Devonté Hynes, Naked Blue
Gershwin, Rhapsody in Blue