8


Commandez-le
Numéro
02

Disiz fait son grand retour avec une introspection amoureuse

Musique

Ce 2 juillet, après trois ans d’absence, le rappeur Disiz a dévoilé Casino, un nouveau titre dans lequel il sonde l’amour et ses turbulences, et brosse un portrait brut et poétique de lui-même. Dans le clip, il partage l'écran avec Ophélie Bau, la jeune comédienne qui avait fait sensation dans le dernier film d'Abdellatif Kechiche, Mektoub, my love : canto uno (2017).

Après plus de 3 ans d’absence, le rappeur d’Evry fait son grand retour. Pour son dernier album intitulé Disizilla (2018) – teinté de ses aventures personnelles – Disiz oscillait entre mélancolie, rage, et impuissance, s'inspirant de la culture nippone et, précisément, du manga japonais Akira, de Katsuhiro Otomo. Ce 2 juillet, il dévoile Casino, son nouveau titre et le clip qui l’accompagne.

 

Découvert sur la bande-originale du film Taxi 2 (2000), Disiz (Sérigne Gueye de son vrai nom) a toujours aimé se plonger dans son for intérieur. Il a écrit des chansons sur la violence des quartiers (son titre Le Poisson rouge raconte les rivalités entre les Épinettes et les Aunettes à Évry et le Canal à Courcouronnes) et sur la souffrance qui y perdure, mais aussi sur ses failles et ses traumatismes personnels – comme dans J’pète les plombs, tube de l’an 2000, vendu à près de 600 000 exemplaires. Dans cette même volonté d’introspection, Casino évoque une autre violence : l’amour. Le rappeur, né d’une bibliothécaire picarde et d’un étudiant sénégalais, interroge la passion amoureuse, les retournements de situations, questionne les hauts et les bats, et regarde en face ses déceptions comme pour mieux les panser. “Casino est une chanson d’amour. Elle dépeint ces derniers jours dans un couple, de cette lente agonie, dans laquelle le beau et le moins beau se conjuguent. Comment un amour si puissant peut devenir si fragile et disparaître ?”  Dans le clip, on est plongé dans les mémoires d’un couple qui doute – interprété Disiz et la comédienne Ophélie Bau, vue dans Mektoub, my love : canto uno (2017) d'Abdellatif Kechiche – dans la complexité de son quotidien, au cœur de la relation. Finalement, le rappeur se livre, entier et vulnérable, et brosse un portrait brut et poétique de lui-même. Le tout dans la douceur et la majesté des calanques de Marseille, le lieu du tournage.

 

Casino (2021) de Disiz, disponible.