En 2010, des bouches argentées, rouges, fluo ou moustachues s’invitaient sur la plupart des écrans d’iPhone 4. Retour gagnant pour le duo Cassius avec I Love U So et son clip multicolore. Porte-étendard de la French Touch au milieu des années 90 (aux côtés des Daft Punk, de Justice, et de Laurent Garnier), Cassius s’est installé dans la house en y injectant un éclat pop et des vocalises disco synthétiques. À l’été 2016, Cassius s’éloigne des sonorités club dans un pénultième album intitulé Ibifornia : les univers de la chanteuse Cat Power et de l’artiste Pharrell Wiliams sont mis à l’honneur.

 

Vingt ans et quatre albums après les débuts du groupe, deux jours seulement après le terrible accident de Philippe Cerboneschi, connu sous le pseudonyme Zdar, sort Dreems, cinquième et dernier album du duo. Caisse claire tonitruante, ligne de basse “clubby”, kick marqué et nappes de synthé grésillantes, marquent un véritable retour aux sources, celui de la house emblématique de leur histoire musicale.

 

Les douze morceaux de ce nouvel opus s’enchaine à la manière d’un DJ set. Le titre Calliope en est l’exemple le plus intense, six minutes de rythme vigoureux et de vocalises rétro sur fond de techno made in Ibiza. En filigrane, des harmonies pop et disco. Dans Fame, un choeur d’hommes se manifeste langoureusement sur une morceau nostalgique des soirées des années 80. On retrouve également différentes collaborations dans Dreems : la chanteuse dreampop française Owlle sur le titre Don’t let me be ou le rappeur américain Mike D dans le survolté Cause oui ! Un beat ultra dynamique, des mélodies spontanées, une “instru” résolument vivante, l’album Dreems est un hommage à la fois doux et amer au talentueux duo Cassius.

 

 

L'album Dreems est disponible sur I Music, Spotifiy, Deezer et Youtube Premium