Numero

Durand Bernarr, le phénomène repéré par Erykah Badu sur Twitter

Musique

Phénomène viral sur les réseaux sociaux, Durand Bernarr est l’une des voix sur lesquelles la soul devra compter dans les prochaines années. Repéré sur Twitter au début de la décennie par Erykah Badu qui décide de l'emmener sur ses tournées, le chanteur a dévoilé un album la semaine dernière. Sont crédités : Ari Lennox et un certain Kaytranada.

“Around” – Durand Bernarr

Lorsque que Durand Bernarr se lance sur Youtube en 2008, la plateforme est encore peuplée par une horde de vidéos amateur en basse définition qui resteront pour la plupart dans l’antichambre des buzz internet. C’est le cas des vidéos de voguing et des podcasts publiées par le natif de Cleveland (Ohio). Ses covers, en revanche, sortent du lot. Kanye West, Gnarls Barkley, Amy Winehouse... Durand Bernarr semble capable de se réapproprier les plus grands artistes du moment avec une aisance toute naturelle. En parallèle, il enregistre quelques mixtapes à l’aide du micro intégré de son ordinateur et du logiciel GarageBand. Sorti en 2010, 8ight: The Stepson of Erykah Badu (2010) est une ode à l’égérie soul Erykah Badu – qu’il considère comme sa première source d’inspiration.

 

Quelques mois plus tard, Durand Bernarr apprend, par le biais des réseaux sociaux, qu’il se trouve à Los Angeles au même moment que son idole et décide de la contacter sur Twitter. Par chance, Erykah Badu le connaît déjà grâce à ses vidéos, dont une reprise de son tube Window Seat, et lui propose d’intégrer le groupe qui accompagne chacun de ses concerts. Adolescent, Durand Bernarr suivait déjà partout son père ingénieur du son sur les concerts d’Earth, Wind and Fire. Il découvre désormais les joies de la scène et des tournées internationales – trouvant tout de même le temps d’enregistrer ses propres compositions qu’il publie sur Bandcamp.

Durand Bernarr reprend Rihanna, Aaliyah et Erykah Badu.

Imaginez la voix d’Erykah Badu et celle de Rick James en plein accident de voiture tandis que Little Richards est témoin de la scène” écrit Durand Bernarr sur son site pour décrire son univers musical. Si le chanteur de 32 ans se montre rarement sérieux lors de ses sorties, son talent de musicien soul et la plage d’octave qu’il est capable d’émettre avec sa voix sont à prendre avec beaucoup de considération. Toujours pianiste et choriste sur les tournées d’Erykah Badu, Durand Bernarr gère sa carrière avec une instantanéité propre aux réseaux sociaux. En dehors des circuits commerciaux, le musicien autodidacte partage ses morceaux avec ses 200.000 abonnés sur Instagram et continue de leur livrer les secrets de sa vie privée. Depuis le confinement, ces derniers peuvent même s’offrir un entretien intime avec l’artiste par visio-conférence pour une cinquantaine de dollars.

 

Après avoir participé à l’émission de téléréalité et au concours musical The Next Big Thing en 2019, le phénomène soul a sorti la semaine dernière un album très attendu par sa communauté. Dur& (2020) montre une nouvelle fois son incroyable capacité à monter dans les aigus comme D’Angelo et à descendre dans les fréquences graves et groovy de Nate Dogg lors de nombreux instants rappés. Après avoir multiplié les featurings sur les albums des autres (Qveen Herby, Sam Sparro, IMaNI…) Durand Bernarr invite à son tour Kaytranada, Ari Lennox ou encore Anna Wise sur un projet qui pourrait bien ouvrir les portes du succès à un artiste qui le mérite.

 

 

Dur& (2020) [DSING RECORDS] de Durand Bernarr, disponible.

Lire aussi

loading loading