Advertising
839

Cinq bonnes raisons d’aller voir l’exposition “The Velvet Underground, New York Extravaganza” à la Philharmonie

 

Après David Bowie, la Philharmonie de Paris s’attaque à un autre mythe du rock en consacrant une exposition aux New-Yorkais du Velvet Underground, protégés d’Andy Warhol et avant-gardistes pluridisciplinaires. Une réussite.

Par Violaine Schütz

Gerard Malanga, le Velvet Underground et Nico avec Andy Warhol, Hollywood Hills, 1966. Courtesy Galerie Caroline Smulders, Paris.

 

1. Elle fait sortir le Velvet de son statut underground

Si l’influence du groupe formé par ­­­ Reed et John Cale au milieu des années 60 reste immense sur de nombreux courants comme le punk, la pop indé, le glam-rock et la new wave, leur nom reste moins culte que celui des Beatles ou des Stones. À l’époque, ils ont essuyé plusieurs échecs commerciaux, et n’ont connu le succès qu’après leur séparation. À l’occasion du 50e anniversaire de l’“album à la banane” (enregistré en 1966 et sorti en 1967), cette exposition rappelle combien les chansons art rock-protopunk-expérimentales-psychédéliques du groupe étaient puissantes et majeures, grâce aux vidéos et au son intemporel diffusé tout au long du parcours. 

 

 

2. Elle nous replonge dans le New York excitant de l’époque

Bouillonnant, fou et créatif, le New York des années 60 a vu naître de nombreux artistes, comme en témoignent les plus belles pages du Just Kids de Patti Smith. En pénétrant dans l’exposition, on est accueilli par un corpus photographique dantesque issu des archives de Fred McDarrah, photographe du Village Voice, qui shoota la vibration de la faune bigarrée du Lower East Side. 

Gerard Malanga et le Velvet Underground au Castle de Los Angeles,1966.

 

3. Elle nous inspire par son aspect graphique

Affiches de concert illustrées, pages de magazine subversives (il est beaucoup question de filles nues et de dope), pochettes de disque, l’esthétique du Velvet Underground fut aussi importante que sa musique. La faute à son producteur-pygmalion, Andy Warhol, qui fut son véritable gourou et lia son histoire à celle de la sémillante Factory. Les murs noirs et la scénographie signée Matali Crasset, ainsi que les néons et les figurines en carton des membres du groupe, mettent bien en valeur l’aura de l’imagerie de la contre-culture propre à ces héros souterrains.

Vue de l’installation de Jonas Mekas à la Philharmonie.

 

4. Elle dévoile des photos rares

Formation éclair (1965-1970), le Velvet a laissé peu de documents concernant son histoire. Pourtant, New York Extravaganza propose une belle sélection de clichés de Nat Finkelstein, de Billy Name ou de Stephen Shore montrant le groupe en live, dans les coulisses et même dans un van. On admire particulièrement celles des muses de Warhol (Edie Sedgwick, Nico, Candy Darling), qui ressemblent aux mannequins des défilés Saint Laurent par Hedi Slimane

Artwork d’Andy Warhol, du Velvet Underground & Nico, album cover, Universal Music Group.

 

5. Elle permet de comprendre le rayonnement du Velvet

L’héritage du Velvet a pénétré tous les arts. Dans la dernière salle, inégale dans ses choix, on trouve ainsi l’installation lumineuse brillante de Joao Louro, I’ll Be Your Mirror, une peinture de Léo Dorfner, des images de Nan Goldin ou d’Antoine d’Agata. Elle nous montre surtout que même si les génies Lou Reed et Nico nous ont quittés, leur univers pop, électrique et noir (qui mettait en lumière les freaks, les travestis et les junkies de New York) n’a jamais été aussi vivant et vivifiant.

 

 

The Velvet Underground, New York Extravaganza,

du 30 mars au 21 août, à la Philharmonie de Paris.

 

 

 

Eminem sort un album surprise anxiogène et sanglant
999

Eminem sort un album surprise anxiogène et sanglant

Musique Comme pour son album précédent, “Kamikaze”, le rappeur américain vient tout juste de sortir un nouvel opus surprise. Engagé, anxiogène et sanglant, “Music to Be Murdered By” est avant tout un hommage à l’oeuvre du réalisateur Alfred Hitchcock.    Comme pour son album précédent, “Kamikaze”, le rappeur américain vient tout juste de sortir un nouvel opus surprise. Engagé, anxiogène et sanglant, “Music to Be Murdered By” est avant tout un hommage à l’oeuvre du réalisateur Alfred Hitchcock.   

The Chemical Brothers et Tommy Cash au Sónar festival
847

The Chemical Brothers et Tommy Cash au Sónar festival

Musique C’est l’un des plus gros festivals européens : du 17 au 20 juin, le Sónar revient à Barcelone. Entre artistes prometteurs et stars internationales de la scène électronique, il dévoile aujourd’hui les premiers noms de sa programmation.   C’est l’un des plus gros festivals européens : du 17 au 20 juin, le Sónar revient à Barcelone. Entre artistes prometteurs et stars internationales de la scène électronique, il dévoile aujourd’hui les premiers noms de sa programmation.  

Advertising
829

Thundercat réunit Steve Lacy et une légende du funk

Musique Le bassiste et producteur américain Thundercat présente “Black Qualls”, un nouveau morceau en collaboration avec la légende du funk Steve Arrington et l’enfant prodige du genre lo-fi : Steve Lacy, guitariste du groupe The Internet. Le bassiste et producteur américain Thundercat présente “Black Qualls”, un nouveau morceau en collaboration avec la légende du funk Steve Arrington et l’enfant prodige du genre lo-fi : Steve Lacy, guitariste du groupe The Internet.

Ichon deale des roses avec Duñe x Crayon
903

Ichon deale des roses avec Duñe x Crayon

Musique Tout commence en 2016 lorsque sort “Duñe x Crayon”, premier EP de la collaboration entre Vincent (Duñe) et Lauren (Crayon). Aujourd’hui, ils reviennent avec “Pointless”, un plein de douceur en collaboration avec le rappeur Ichon.    Tout commence en 2016 lorsque sort “Duñe x Crayon”, premier EP de la collaboration entre Vincent (Duñe) et Lauren (Crayon). Aujourd’hui, ils reviennent avec “Pointless”, un plein de douceur en collaboration avec le rappeur Ichon.   

Charli XCX, voix du parc d’attraction Nintendo
888

Charli XCX, voix du parc d’attraction Nintendo

Musique Lundi 13 janvier, l’artiste pop Charli XCX, en collaboration avec le duo suédois Galantis, a dévoilé le titre “We are born to play” pour annoncer l’ouverture du parc à thème de Super Nintendo World à Osaka au Japon. Lundi 13 janvier, l’artiste pop Charli XCX, en collaboration avec le duo suédois Galantis, a dévoilé le titre “We are born to play” pour annoncer l’ouverture du parc à thème de Super Nintendo World à Osaka au Japon.

Britney Spears expose-t-elle ses gribouillis à Figeac?
621

Britney Spears expose-t-elle ses gribouillis à Figeac?

Culture Enorme coup de pub pour la galerie Sympa, située dans le sud de la France. À l’occasion du 21e anniversaire du premier album de Britney Spears "Baby one more time", cette petite galerie avait annoncé sur Instagram qu'elle consacrerait une exposition aux peintures de la princesse de la pop à partir du 18 janvier, ce que les équipes de la star internationale ont ensuite démenti.  Enorme coup de pub pour la galerie Sympa, située dans le sud de la France. À l’occasion du 21e anniversaire du premier album de Britney Spears "Baby one more time", cette petite galerie avait annoncé sur Instagram qu'elle consacrerait une exposition aux peintures de la princesse de la pop à partir du 18 janvier, ce que les équipes de la star internationale ont ensuite démenti. 



Advertising