11 Avril

“Play It Loud” : des instruments légendaires au Met Museum

 

Du 8 avril au 1er octobre 2019, la rétrospective magistrale “Play It Loud” revient sur l'impact de la musique rock sur la société à travers des instruments et des sons iconiques.

Par La rédaction

1/20
2/20
3/20
4/20
5/20
6/20
7/20
8/20
9/20
10/20
11/20
12/20
13/20
14/20
15/20
16/20
17/20
18/20
19/20
20/20
  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

  • Des guitares, des pianos, des cuivres et des batteries comme s’il en pleuvait… Le Metropolitan Museum de New York dévoile plus de 185 pièces, dont 130 instruments datant de 1939 à 2017 issus des cinq continents. Fidèles compagnons des plus grands artistes, ces objets sont présentés comme “de véritables vecteurs d'innovation artistique” par Max Hollein, directeur du musée. 

     

    "Les instruments sont parmi les objets les plus personnels que l'on puisse associer aux musiciens mais, en tant que spectateurs, nous ne les avons jamais vu que de très loin, sur une scène, lors d'un concert. Cette présentation offrira l'opportunité rare d'examiner de près certains des objets les plus emblématiques du rock” souligne Jayson Kerr Dobney, commissaire de l'exposition. Pour constituer cette collection colossale, l’institution new-yorkaise a collaboré avec le “Rock and Roll Hall of Fame”, musée de New York qui possède un stock d’archives extrêmement important. De célèbres musiciens comme Jimmy Page – fondateur du groupe Led Zeppelin –, et Steve Miller, ont également prêté les guitares les plus emblématiques de leur carrière. Ce dernier a par ailleurs félicité le travail des commissaires, qui ont “rompu avec des années d’absurdités, qui visaient à banaliser ces instruments”. Il a également expliqué à des journalistes “avoir été sidéré par la puissance, l’élégance et l’intelligence” de l’exposition.

     

    En plus de ces guitares légendaires, le musée expose des instruments plus rares, notamment des guitares six et douze cordes ayant appartenu à Elvis Presley, Chuck Berry, Bob Dylan, Eric Clapton ainsi qu’à Don Felder des Eagles. Par ailleurs, lors de l’exposition, un écran diffuse des live de Prince permettant de s’immerger totalement dans cet univers musical. Alors qu’elle avait essuyé de nombreuses critiques – on lui reprochait de sous-représenter la gent féminine –, la rétrospective propose finalement une sélection plus équilibrée et met à l’honneur Patti Smith, St. Vincent, Joni Mitchell, Joan Jett, ou Lady Gaga.

     

    Exposition “Play It Loud” au Metropolitan Museum de New York, jusqu’au 1er octobre 2019.

NuméroNews