Advertising
Advertising
13 Juin

Loud & Proud : que nous réserve le festival des cultures queer ?

 

Quelques jours après la Marche des Fiertés à Paris (le 29 juin), la Gaîté Lyrique met à l'honneur les cultures queer et accueille jusqu'au 7 juillet le festival Loud & Proud. Concerts, performances, projections ou encore DJ sets, découvrez la programmation de cette troisième édition.

Par Matthieu Jacquet

Loud & Proud 2019. Photo : Boris Camaca.

À Paris, le début du mois de juillet s’annonce… très queer. Pour la troisième fois, le festival Loud & Proud anime le centre névralgique de la capitale en investissant la Gaîté Lyrique. Concerts, conférences, projections, ball voguing… Le mot d’ordre est à la convergence des luttes queer et féministes. Un combat contre les tentatives d’instrumentalisation du genre et de l’identité par les labels et le marketing. Quelques jours après l’historique Marche des fiertés qui animera les rues de Paris le 29 juin, le Loud & Proud rappelle donc, à travers l’art et la création, l’importance de la visibilité pour ces communautés. Depuis sa création en 2015 par un collectif de quatre commissaires, ce festival a annoncé son ambition politique et engagée appuyée par une programmation pointue. Tour d’horizon de sa programmation décapante.

Béatrice Dalle, Virginie Despentes et Zëro. Photo : Frédéric Lemaître.

FAKA. Photo : Nick Widmer.

 

Jeudi 4 juillet : Virginie Despentes et Béatrice Dalle revisitent Pasolini

 

Dès sa première soirée, le festival commence en beauté : l’écrivaine subversive Virginie Despentes rejoint sa grande amie, l’icône rebelle du cinéma français Béatrice Dalle, pour une lecture des textes de Pier Paolo Pasolini. Le trio de post-punk Zëro accompagne les deux femmes dans l’interprétation de l’œuvre foisonnante du cinéaste culte. Pour prolonger cette soirée, le Loud & Proud convie ensuite le DJ américain Lotic, défenseur d’une électro déstructurée et proche d’Arca, ainsi que Colin Self, artiste performeur à la pop hybride remarqué aux côtés de la musicienne avant-gardiste Holly Herndon. Autre rendez-vous attendu, le lumineux duo sud-africain FAKA – souvent immortalisé par Kristin-Lee Moolman – fera transpirer la Gaîté Lyrique avec sa house dansante et son esthétique camp.

Nakhane.

 

Vendredi 5 juillet : la grâce envoûtante de Nakhane

 

Un troisième Sud-africain entre en scène vendredi soir : le chanteur et compositeur Nakhane. Bercée par sa voix de velours, la musique de ce jeune artiste puise aussi bien dans la soul et l’électro que dans le chant lyrique des chorales qu’il a fréquentées durant son enfance. La grande salle accueillera également la jeune prodige soul Arlo Parks, le duo dream pop Girlpool venu de Californie et les deux rockeuses de Sacred Paws. Avec leur synth-pop froide aux accents new-wave, les deux Danois de First Hate électriseront enfin la scène de la Gaîté.

Fatima Al Qadiri, Shaneera.

Angel-Ho. Photo : Jody Brand.

 

Samedi 6 juillet : danser toute la nuit avec Fatima Al Qadiri

 

Des concerts au clubbing, la troisième soirée du Loud & Proud nous embarquera jusqu’au bout de la nuit, avec comme tête d’affiche une figure de proue de la nouvelle scène musicale arabe : Fatima Al Qadiri. En deux albums et cinq EP, cette Sénégalaise de naissance a su confirmer sa maîtrise d’une électro expérimentale imprégnée de ses différentes cultures, entre Dakar, le Koweït et Berlin. Dans son dernier opus Shaneera, elle explore les identités queer en façonnant un alter ego qui complète son projet musical : conçu avec les vidéastes du groupe allemand Transforma, son live promet d’être renversant. Au fil de la soirée, la scène accueillera également la chanteuse hip-hop Angel-Ho, le collectif Nyoko Bokbaë et la française Lala &Ce. Après minuit, la salle se mue en club grâce aux DJ sets de Robert Owens, Violet et Vjuan Allure, pour une deuxième partie de soirée qui laissera place à la danse.

 

Au-delà de sa fabuleuse programmation musicale, le festival sera rythmé par des rencontres et des projections centrées sur des thématiques queer. Le dimanche 7 juillet, dernier jour du festival, un ball voguing clôturera cette troisième édition avec panache. Alors que les émeutes de Stonewall fêtent cette année leur 50e anniversaire, la culture queer a définitivement de quoi être fière.

 

Loud & Proud : festival des cultures queer, du 4 au 7 juillet à la Gaîté Lyrique.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising