Derrière un rideau, à quelques secondes de son entrée sur scène, FKA Twigs patiente, le trac est à son comble. Sous les applaudissements de la foule, elle accède à une scène qui, tout comme elle, est recouverte d’or. Puis la salle devient plus silencieuse, la chanteuse semble livrée à elle même. Autour d’une barre de pole dance elle s’adonne à une danse terriblement gracieuse et expressive, se recroquevillant sur elle-même avant de former des arabesques avec ses jambes.

 

Ses yeux sont rivés vers le ciel, et la confiance de son regard la pousse à s’élever, métaphore de la gloire. La béatitude est de courte durée : tandis qu’elle se dirige de plus en plus haut, une mystérieuse créature ailée s’approche, un ange, semble-t-il, dont le visage métallisé est bien trop similaire au sien. Elle décide alors de la terrasser puis chute, désemparée – à l’image d’Alice aux pays des merveilles –, dans un abysse sans fin. 

 

Le clip, s’achève par une scène éloquente: la chanteuse revient aux commencement. Au cours de son absence remarquée dans le monde de la musique, FKA Twigs a été confrontée à de nombreuses épreuves traumatisantes : une lourde chirurgie vaginale – qui a nécessité l’ablation de six tumeurs bénignes dans son utérus – et une perte de confiance aiguë qui avait fait surgir un doute quant à son talent artistique. 

 

Mais FKA Twigs retrouve enfin la scène : ce clip réalisé par le baroque Andrew Thomas Huang – qui a notamment produit de nombreuses vidéos pour Björk – annonce une tournée au cours de laquelle la chanteuse se produira au festival We Love Green. Le prochain album s’annonce stupéfiant.