Advertising
Advertising
19 Avril

Pourquoi FKA Twigs fascine-t-elle autant?

 

Le 1er juin, l’Anglaise FKA Twigs sera sur la scène du festival We Love Green, quatre ans après la sortie de son dernier EP. Retour sur la carrière de cette artiste aux multiples facettes.

Par Matthieu Jacquet

Photographie : Chad Kirkland.

 

Le visage de FKA Twigs est de ceux que l’on retient. Silhouette gracile, regard pénétrant et aura angélique, cette Anglaise suscite depuis sept ans autant de curiosité que d’admiration. Peu à peu, son audace musicale et visuelle lui a valu d’être considérée comme l’une des artistes les plus prometteuses de sa génération, tout en conservant toujours un certain mystère. Mais Tahliah Barnett, de son vrai nom, est loin d’avoir joué toutes ses cartes : après trois ans d’absence, elle reviendra sur scène lors du festival We Love Green pour un live inédit au début du mois de juin. Retour sur le succès de cette artiste énigmatique.

 

À l’origine, FKA Twigs dansait aux côtés de Jessie J ou encore Kylie Minogue. En 2012, sa carrière musicale débute officiellement avec la sortie de son premier EP, sobrement intitulé: EP1. Tout au long des quatre titres ultra contemporains, elle articule une musique empruntant autant au trip-hop qu’au R’n’B. Un an plus tard, le public découvre son visage avec le clip de Water Me, en plan serré, ses yeux numériquement agrandis produisant un effet hypnotique fascinant. Dès lors, cette jeune fille métisse, dont le visage rappelle autant celui d’une poupée que d’un personnage de manga, marque les esprits.

 

Musicalement, l’artiste poursuit sa voie. Pour son deuxième EP, elle fait appel à Arca, producteur d’une électro mutante. Cet opus inclassable installe définitivement le décor intimiste, sensuel, crépusculaire et mélancolique dans lequel FKA Twigs évoluera : dans la lignée de son premier EP, elle le baptise EP2. C’est donc en toute évidence qu’en 2014, la musicienne intitule son premier album LP1, salué par le public et la critique. FKA Twigs y affine encore un peu plus son univers musical et nous transporte dans un voyage nocturne, presque introspectif. Dix titres rythmés par des beats lascifs et les respirations de sa voix mélodieuse, toujours maîtrisée.

FKA Twigs - Water Me

Éternelle insatisfaite, FKA Twigs laisse transparaître sa quête de l’excellence dans son écriture et sa production musicale, dans ses visuels, ses vidéos, ses chorégraphies et ses performances scéniques. Elle-même réalisatrice d’un grand nombre de ses clips, l’artiste entend exploiter tous les moyens mis à sa disposition pour exprimer sa vision et son identité. Son troisième EP, M3LL155X, illustre justement cette exigence : dans un film de 16 minutes présentant les cinq titres qui le composent, la jeune femme déambule de décor en décor et déroule un récit troublant dont elle est l’héroïne. Les arrangements de Boots, producteur américain qui a notamment travaillé avec Beyoncé, accompagnent le voyage de l’artiste vers une pop ténébreuse et expérimentale mêlant librement les genres et les influences. Les titres In Time et Glass & Patron, odes à la danse des années 90, rappellent notamment des figures du R’n’B de l’époque telles qu’Aaliyah ou TLC tout en célèbrant la house de la scène ballroom.

 

Son sens de la narration se déploie également lors de ses concerts, toujours plus époustouflants, qui contribuent grandement à sa notoriété. En juin 2015, elle envoûte le public du festival Glastonbury (Royaume-Uni) avec un spectacle qui rassemble des danseurs aux styles très variés : au fil des titres, FKA Twigs dresse avec eux de nouveaux tableaux, convergeant vers un final d’une grande émotion et d’une précision déconcertante. À New York un mois plus tôt, elle invitait sur scène la fine fleur de la scène ballroom afin de ponctuer son show par un interlude de voguing renversant. Chez cet artiste, il semble donc évident que le concert parachève l’album studio — un objectif qu’elle parvient définitivement à atteindre avec brio, en offrant aux spectateurs des expériences uniques.

FKA Twigs - M3LL155X

Retour aux sources en 2016 : son nouveau titre Good to Love nous invite à découvrir un cadre plus intime, celui de la chambre à coucher. Sur scène la même année, elle dévoilait une poignée de titres inédits aux sonorités définitivement plus orientales, esquissant les contours d’un futur album audacieux. Mais depuis, l’artiste se fait plus rare. Véritable électron libre, elle navigue entre différents projets, collabore avec plusieurs grandes marques telles que Calvin Klein, Nike et Apple, participe à un programme de performances artistiques… En 2017, elle va jusqu’à créer un magazine sur Instagram baptisé AVANTgarden, séduisant projet éditorial où chacun des quatre numéros postés sur son profil nous invite dans une nouvelle histoire, elle s’y réincarne en différents personnages. Très discrète sur sa vie privée, elle annonce il y a un an des problèmes de santé qui la contraignent à ralentir son rythme de production. En novembre dernier, elle réapparaît alors aux côtés d’A$AP Rocky qui l’invite dans son titre Fukk Sleep.

A$AP Rocky - Fukk Sleep (Official Video) ft. FKA Twigs

Si aucun album n’a été encore annoncé pour l’instant, sa participation imminente à des concerts après trois ans loin de la scène pourrait bien cacher un nouveau projet, gardé secret pour le moment. Sur Instagram, l’artiste se montre en pleine session d’entraînement à la pole dance et à la danse du sabre, dans des vidéos qui présagent de futures performances encore plus étonnantes. Rendez-vous donc au We Love Green pour découvrir les surprises que FKA Twigs nous réserve.

 

FKA Twigs, en concert le samedi 1er juin au We Love Green, bois de Vincennes, Paris.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising