Après sa mixtape sortie en décembre, Santa Sauce 2, qui garantissait autour du sapin une ambiance des plus trash, Hamza avait annoncé le 13 mai la sortie d’un nouvel EP. Fidèle à ses promesses, le rappeur belge a révélé, dans la nuit de mardi à mercredi 27 mai, son nouveau projet, 140 BPM. Sur ce dernier opus, trois titres — Netflix, Henny Pop et Nobu — s’ancrent dans un drill aux paroles fleuries. Sous-genre du hip hop apparu à Chicago, le drill combine sonorités trap et discours violents. Et c’est exactement ce qu’on retrouve avec 140 BPM, dans lequel le rappeur scande “La dernière qui m'a bien nettoyée la queue n'était pas une salope mais une maniaque”, sur une instru aux kick de batterie tout aussi agressifs.

 

Ancien membre du groupe Kilogramme Gang, Hamza mène depuis 2013 une carrière solo particulièrement productive, riche de six albums mêlant trap, drill et dancehall, le tout composé pour des punchlines d’un goût plus ou moins sûr. Originaire de Bruxelles, il fait partie, aux côtés de Damso ou Shay, de la nouvelle vague de rap belge. Après avoir multiplié les feats, de SCH à Myth Syzer en passant par Christine and the Queens, Hamza fait donc un retour en solitaire, et lance ses fans dans une course aux suppositions quant à la sortie d’un nouvel album.

 

Le nouvel EP de Hamza, 140 BPM, est disponible depuis le 27 mai sur les plateformes de streaming.