Advertising
29 Avril

H.E.R., d'un télécrochet au Grammy Award du meilleur album

 

À seulement 21 ans, la Californienne H.E.R. a déjà un album et cinq EP à son actif. Son dernier clip, pour le titre “Hard Place”, nous offre l'occasion de faire le point sur la carrière de cette artiste déjà confirmée, récemment récompensée par deux Grammy Awards.

Par Matthieu Jacquet

Des débuts précoces, de la lumière à l’ombre

 

Fille d'une mère philippine et d'un père afro-américain, la petite Gabi Wilson grandit près de San Francisco, mue par un amour inconditionnel pour la musique. À​ 10 ans, elle fait ses débuts à la télévision sur le plateau du Today Show où elle reprend No One d’Alicia Keys : dès lors, elle s’illustre par sa technique vocale et son aisance au piano, deux instruments parmi d’autres qu’elle apprend à dompter depuis son enfance. Plus tard, la guitare deviendra d’ailleurs son instrument fétiche qu'elle emmènera partout avec elle. Jeune prodige, elle signe alors avec un label à seulement 14 ans, puis sort deux ans plus tard le morceau Something to Prove sous son vrai nom. Hommage manifeste au R’n’B de la fin des années 1990, ce premier titre annonce déjà les influences qui imprégneront l’ensemble de sa production.

 

En 2016, l’artiste resurgit sur Soundcloud avec l’énigmatique pseudonyme H.E.R. et publie sous cet alias une série de titres qui constitueront rapidement un EP. Pour autant, elle ne s’y dévoile pas : ses visuels ne montrent qu’une silhouette sombre, tandis que ses interviews restent sous couvert de cet anonymat, attisant le mystère sur son identité. Quant à ses premiers concerts, elle s’y montre – ou plutôt s’y cache – dans une fumée épaisse, éclairée dos à une lumière bleue qui maintient cette dissimulation de son visage. On apprend alors que son nom d’artiste, H.E.R., est en réalité l’acronyme de Having Everything Revealed, paradoxe notable pour une artiste aussi discrète. Mais Gabi Wilson sera bientôt trahie par une reprise de Drake, publiée en 2015 son vrai nom et dénichée par des fans hâtifs de la démasquer. Elle attendra alors la sortie de son deuxième EP, en 2017, pour se révéler officiellement. Aujourd’hui, l’artiste apparaît presque toujours affublée de lunettes de soleil : une manière symbolique pour elle de maintenir cette distance avec sa vie privée.

H.E.R. - Focus (Official Video)

Une artiste productive, consacrée par les Grammys

 

Dès ses premiers titres, H.E.R. amorce un R’n’B délicat qui flirte avec la soul. Loin d’y être éclipsée, sa voix s’y affirme d’emblée comme puissante et maîtrisée, capable de se moduler en de nombreuses nuances. Productive, l’Américaine sort non moins de trois EP en à peine un an, et écrit et produit la grande majorité de ses titres. Le grand public la découvre avec son morceau “Focus”, lorsque celui-ci est joué en fond d'une story Instagram de Rihanna : l'artiste attire alors une plus grande attention. En octobre 2017, elle rassemble ses trois EP dans un premier album, H.E.R., comportant 21 titres au total. Acclamé par la critique, cet opus lui permet de remporter deux Grammy Awards sur cinq nominations en 2019 : l’un pour le meilleur album R’n’B et l’autre pour la meilleure performance R’n’B sur le titre Best Part. Loin de prendre ce succès pour acquis, l'artiste a déjà sorti depuis un nouvel EP en deux volumes, respectivement en août et en novembre derniers.

H.E.R. - Best Part (Audio) ft. Daniel Caesar

Un nouveau clip autobiographique

 

Depuis, H.E.R. poursuit sa route : fin mars, l’AccorHotels Arena à Paris l’accueillait en première partie du concert de Childish Gambino, et plus récemment, elle montait sur la scène du festival Coachella. Premier single extrait de son dernier EP intitulé I Used to Know Her : Part 2, le titre Hard Place donne lieu à un clip d’apparence autobiographique mettant en scène la carrière de la chanteuse en parallèle de celle de son amant. Comme dans son précédent clip Could’ve Been, elle tombe ses désormais embématiques lunettes et se met à nu pour relater les obstacles rencontrés par un couple à la lumière de la célébrité : le succès de l’artiste, adoubée par le public sur et hors de la scène, devient sujet de tensions dans sa relation qui souffre de ce déséquilibre. Une allégorie des mutations récentes dans la vie de H.E.R. qui traduit une route vers la gloire parfois tortueuse, mais néanmoins salutaire.

H.E.R. - Hard Place (Official Video)

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising