8


Commandez-le
Numéro
17

Hiatus Kaiyote, le groupe déjanté revient dans la lumière

Musique

Le 25 mai, le groupe de néo-soul Hiatus Kaiyote, dévoile un nouvel album, Mood Valiant. Il vient rompre un silence de 6 ans dû au cancer de la chanteuse du groupe, Nai Palm. Un album qui puise son inspiration dans ces années troublées.

“Mood valiant“ de Hiatus Kaiyote

Sur scène, le quatuor australien de neo-soul Hiatus Kaiyote propose un show spectaculaire. Il faut dire que Nai Palm, sa très extravagante chanteuse, ancienne cracheuse de feu, a un inégalable sens du show. Souvent coiffée de couvre-chefs inattendus  – du casque de boxeur à la coiffe de plumes amérindienne – elle transforme ses concerts en Fashion Week très personnelle : dentier animal en guise de collier, tatouages de doigts au coin de la bouche, paillettes dans les sourcils, porte-jarretelle sur un legging rouge vif. À ses côtés s'agite une joyeuse bande de hipsters givrés en chemises à carreaux, qui assure avec brio : le bassiste Paul Bender, le claviériste Simon Mavin et le batteur Perrin Moss. Derrière cet éclectisme vestimentaire presque loufoque – qui participe à leur image – l’ossature du groupe est solide. C'est au fil du hasard et des soirées passées au fond d'un café, dans la bohème de Melbourne, que les membres du groupe se rencontrent.Tout commence dans la banlieue groovy de la mégapole australienne, au bar Gertrude's Brown Couch de Fitzroy. C'est ici que Paul Bender, le bassiste, a un coup de foudre musical pour la voix de Nai.  Ils enrôleront par la suite les deux autres musiciens (Simon Mavin et Perrin Moss), pour former le Hiatus Kaiyote, un nom totalement imaginaire. Leur musique est moins un genre qu'une expérience immersive. Les membres du groupe s’étaient même d’ailleurs amusés à qualifier leur musique de jazz, de soul, de R'n'B, de funk, de hip-hop, d’électronique. Un patchwork musical insaisissable. 

 

 

Leur succès est rapide. Dès leur premier album,“Tawk Tomahawk” (2013), le morceau Nakamarra, en featuring avec le rappeur américain Q-Tip, est nommé aux Grammy Awards, dans la catégorie "Meilleure Performance R&B". Deux ans plus tard, leur deuxième album Choose Your Weapon, samplé par Kendrick Lamar et Drake, est aussi un carton. S'ensuivra pour le groupe une longue descente aux enfers. En 2018, alors que la moitié de l’album Mood Valiant est  déjà enregistré, ils doivent, brutalement, s'interrompre. Une terrible nouvelle vient de tomber : à peine âgée de 29 ans, Nai Palm est atteinte d'un cancer du sein – maladie dont sa propre mère est décédée alors qu’elle n'avait que 11 ans. C’est, paradoxalement, dans cette annonce tragique que l’album trouve sa force, sa vitalité. Si, dans sa traduction littérale, le titre de l'album signifie "humeur courageuse", il contient aussi un autre sens moins explicite. En effet, pour la chanteuse, Mood Valiant est aussi un hommage direct à sa mère, qui évoque un souvenir d'enfance qu'elle chérit. Car sa famille possédait deux breaks Valiant, un modèle d'automobile américain illustre créé en 1960 : l'un était blanc, l'autre noir. Lorsque sa mère venait la chercher à l'école, elle prenait l'un ou l'autre, en fonction de son humeur du jour. “La perte n'est pas une chose nouvelle pour moi ; je suis orpheline et j'ai dû affronter beaucoup de morts dans ma vie. C'est une bénédiction d'avoir l'art comme moyen de les surmonter. Parfois, la seule chose qui peut vraiment vous guérir, c'est la musique”. 

Mais l’album n’est ni mélancolique, ni tourné vers le passé, et Hiatus Kaiyote compte bien garder son image de groupe déjanté aux looks improbables. En prélude à la sortie de l'album Mood Valiant, il a dévoilé le titre Get Sun le 19 mars 2021. Le titre et l’humeur qui s’en dégagent laissent entrevoir un opus gorgé de soleil. Le titre a été enregistré sous le soleil de Rio, en collaboration avec la légende brésilienne Arthur Verocai , chanteur éponyme de l'album sorti en 1972 qui reste le graal des amateurs de jazz et de funk. Les fruits de cette collaboration sont savoureux. On entend des cordes, du piano, des vents inspirés de la musique traditionnelle brésilienne (samba et bossa nova), une rythmique R'n'B jazzée, puis des harmonies de voix audacieuses de Nai Palm, qui touche toujours sa cible.