Advertising
02 Décembre

IAM a-t-il raté son grand retour ?

 

Plus de vingt ans après la sortie de l'iconique L'École du micro d'argent, le groupe de Marseille propose un dixième album studio,Yasuke, aux thèmes ambitieux et dans l'air du temps. Mais IAM mérite t-i-il toujours le micro d'or du rap engagé ?

Par Violaine Schütz

1/2
2/2

“Self Made Men” d’IAM et Psy 4 De La Rime.

Tout destinait Yasuke à sonner comme un chef d’œuvre. L'un des meilleurs titres du disque,Yasuke, s’inspire d'ailleurs d’un ouvrage qui a fasciné Akhenaton, éminent membre du groupe. L’histoire d’un ancien esclave africain devenu le premier samouraï noir au Japon. Une beau récit qui montre que tout est possible… Le groupe légendaire de Marseille a aussi pensé sa pochette comme un tableau renfermant un message fort. Un remake du Radeau de la Méduse de Delacroix, comme un écho au drame des migrants mais avec comme passagers des banquiers et de jeunes bobos en plein selfies. Si le groupe de rap reste attaché pour toujours aux années 90, il a voulu s'ancrer profondément dans les thèmes sociétaux de son temps. Sextos, survet's Fila, Youtube, buzz, télé, conso, argent... la bande emmenée par Akhenaton et Shurik'n veut ratisser large, façon JT, entre deux chansons sur l'envie de réussir, la violence envers les femmes ou la compétition. Jusqu'à la caricature. Les punchlines ne sont plus aussi enlevées qu'autrefois. Et on se sent parfois paumé dans ce dédale de thèmes, de références et de sonorités datées (scratchs et samples). Une œuvre enregistrée à Marseille et mixée à New York dont on ressort souvent lessivé. Au lieu de miser sur des sons et des approches “modernes”, IAM rabache des couplets un brin “noir et blanc”, comme des grands frères dépassés par les réseaux sociaux, la trap et l'auto-tune.

“Le train de l'argent” d’IAM

Depuis la sortie de l'inusable L'Ecole du micro d'argent (1997) et après trente années d’activité, le monde et le rap ont bien changé. Quand IAM sort son dixième disque, on pense évidemment à ceux qui font le paysage du rap aujourd’hui tels que Booba, Lomepal, Nekfeu, Damso, Vald et bien d'autres encore. Les textes engagés d'IAM ont depuis fait des petits et la hargne de NTM (leurs concurrents de l'époque) ont enfanté d'autres MC's énervés. Avec Yasuke, IAM aurait pu rappeler à la nouvelle génération tout ce qu'elle lui devait, tout en invitant le meilleur de la garde actuelle pour mettre son flow à jour. Sauf que ni PNL, ni Alkpote ni Niska ne figurent au générique. Le groupe a préféré des collaborations avec l'excellent Femi Kuti mais aussi avec d'autres artistes à la pertinence plus discutable comme Psy 4 de la Rime, Kalash, Faf Larage, Skyzoo et R.E.D.K. Pas forcément le casting rêvé et le résultat – hétérogène – s'en ressent. “Bons baisers de Mars. L’équipe de choc est de retour” annonce le groupe légendaire sur le morceau Omotesando. Il faudra attendre les concerts pour sortir chemise ouverte avec une chaîne en or autour du cou.

 

Yasuke d’IAM, disponible.

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising