31 Janvier

James Ingram, hommage à la légende du R’n’B en 5 titres incontournables

 

Mardi 29 janvier 2019, James Ingram s’est éteint à l’âge de 66 ans. L’artiste américain, nommé aux Oscars et lauréat de deux Grammy Awards a marqué l’histoire du R’n’B dans les années 80. Retour sur la carrière du chanteur légendaire en cinq titres.

Par Ophélie Manya

Le 29 janvier au soir, l’actrice Debbie Allen, proche amie du chanteur James Ingram annonce sur Twitter le décès de son ami. James Ingram succombe des suites d’une tumeur au cerveau à l’âge de 66 ans. Une annonce qui a ému de nombreuses personnalités pour qui Ingram était une véritable source d’inspiration. Josh Groban, Magic Johnson, Gladys Knight, Shonda Rhimes Barry Jenkins... ont ainsi rendu hommage au chanteur sur les réseaux sociaux. Quincy Jones, qui a révélé le talent de James Ingram, et le considérait depuis comme un membre de sa famille, a également tenu à lui adresser un message : "Aucun mot ne peut traduire la douleur que je ressens dans mon cœur depuis l’annonce de la mort de mon petit frère, James Ingram (…) James était tout simplement magique, et il le restera toujours." Retour sur cinq morceaux qui ont contribué au succès de James Ingram.

"Baby Come To Me" de Patti Austin avec James Ingram

1. Baby Come To Me de Patti Austin avec James Ingram, 1981

 

En duo avec Patti Austin, James Ingram chante l’histoire de deux amants inséparables sur une ballade romantique. Baby Come To Me, extrait de l’album Every Home Should Have One de Patti Austin paru en 1981, rencontre un succès fou grâce à un feuilleton télévisé. Quelques mois après sa sortie, le titre est systématiquement utilisé par la série Hôpital Central diffusée sur ABC, chaque fois qu’un personnage séducteur apparait. La chanson est alors rééditée en 1982, et atteint la première place des classements musicaux. 

"Yah Mo B There" de James Ingram ft. Michael McDonald

2. Yah Mo B There de James Ingram avec Michael McDonald, 1983

 

Grâce à Yah Mo B There, en duo avec Michael McDonald, James Ingram décroche son second Grammy Awards en 1985 : meilleure prestation R’n’B par un duo ou un groupe avec chant. Issu de l’album It’s Your Night (1983), le titre est produit par Quincy Jones et atteint la cinquième place du classement Billboard Hot 100 R’n’B - Hip-Hop. La chanson portant sur la puissance de la foi est surtout célèbre pour son introduction jouée au synthétiseur par Michael Boddicker et Rod Temperton.

 

"P.Y.T (Pretty Young Thing)" de Michael Jackson

3. P.Y.T de Michael Jackson, 1983 

 

À l’origine du tube P.Y.T (Pretty Young Thing) du roi de la pop, il y a James Ingram et son mentor le trompettiste Quincy Jones. Michael Jackson interprète les paroles écrites par Ingram sur la musique de Jones. Une collaboration qui figure sur l’album Thriller et qui a été nommée aux Grammy Awards en 1984 dans la catégorie “meilleure chanson R’n’B”. Depuis, la chanson n’a pas pris une ride. En 2016, le chanteur Wale la reprend même et l’intitule My PYT.

"One Hundred Ways" de Quincy Jones

4. One Hundred Ways de Quincy Jones chanté par James Ingram, 1981

 

Grâce à sa prestation vocale sur le titre One Hundred Ways, James Ingram remporte son premier Grammy Awards en 1982 (meilleure performance vocale R’n’B masculine). Ce titre figure sur l’album de Quincy Jones, The Dude. Il est depuis samplé dans de nombreux morceaux. Preuve que la voix d’Ingram est intemporelle.  

"I Don't Have The Heart" de James Ingram

5. I Don't Have The Heart de James Ingram, 1990

 

Nommée à la 33e édition des Grammy Awards dans la catégorie meilleur chanteur Pop, I Don’t Have The Heart est l’unique chanson solo de James Ingram à se placer en tête du classement Billboard Hot 100. Et elle garde cette place pendant une semaine entière. I Don't Have The Heart est issue du quatrième album de l’artiste, intitulé It’s Real. C'est une nouvelle ballade romantique où James Ingram chante un amour dont il se sépare avec regret, une mélodie jouée au piano accompagnée d’un ensemble de violons.

NuméroNews