Numéro : Quel âge avez-vous ?

Jorja Smith : J’ai 21 ans.

 

Où êtes-vous née et où vivez-vous aujourd’hui ?
Je suis née à Walsall. C’est là que j’ai grandi et c’est là que ma famille vit. Il y a trois ans, j’ai déménagé à Londres, et j’y vis aujourd’hui.

 

Comment décririez-vous l’esprit de votre génération ?
Innovant.

 

Qu’est-ce qui vous apporte de la joie et de l’espoir dans votre vie quotidienne ?

Les emplois du temps, les plans et les listes qui se remplissent.

 

Quand avez-vous pleuré pour la dernière fois, et pourquoi ?
Je n’ai pas pleuré récemment. La dernière fois que cela m’est arrivé, c’était quand je regardais Les Figures de l’ombre [ce film narre le destin, au début des années 60, de trois femmes scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, tout en étant maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins].

 

Les réseaux sociaux sont...

Une réalité distordue.

 

Que répondez-vous aux personnes plus âgées que vous qui se plaignent du monde actuel et disent que tout était mieux avant ?

J’écoute et je ne les contredis pas, parce que je comprends que leur point de vue puisse être différent du mien.

 

Imaginons un instant que vous soyez une voyante. À quoi ressemblera le monde dans vingt ans ?
Il ne sera pas très différent. Il sera probablement même très similaire à celui d’aujourd’hui.