227


Commandez-le
Numéro
09

Le rappeur Jul annonce la sortie d'un documentaire retraçant sa carrière

Musique

C'est devenu une pratique courante depuis ces deux dernières années : les grands noms du rap ont pris l'habitude d'assortir leurs albums de documentaires biographique. Après Travis Scott, Nekfeu, et Damso, Jul a dévoilé sur les réseaux sociaux les premières images de Rien sans rien, réalisé par Leïla Sy. 

Tout a commencé dans une petite chambre du domicile familial. Je faisais venir tout le quartier dans la chambre, je faisais rapper n’importe qui” confie-t-il à Mouloud Achour dans l’émission Clique. Son premier salaire, gagné sur un chantier où il travaille avec son père après avoir quitté le lycée, est immédiatement réinvesti dans la musique : un micro, une carte son, un ordinateur et des enceintes lui suffiront à bâtir son succès. Du quartier de Saint-Jean-du-Désert au Vélodrome, où il jouera un concert à guichet fermé en juin 2022, Jul a vécu une ascension fulgurante. Un documentaire annoncé cette semaine sur son compte Instagram retracera sur ce parcours exceptionnel. Si la date et le canal de diffusion de Rien sans rien, restent encore inconnus, le nom de la réalisatrice a dores-et-déjà été divulgué : il s’agit de Leïla Sy, connue pour ses multiples collaborations avec le rappeur quadragénaire Kery James, avec qui elle a co-réalisé le film Banlieusards.

 

L’annonce de ce documentaire redouble l’agitation déjà considérable provoquée par la sortie de Demain ça ira, le quinzième album du Marseillais qui vient d’être certifié disque d’or, moins d’une semaine après sa sortie. En dépit de son statut de plus grand vendeur de l’histoire du rap français, Julien Mari, de son vrai nom, conserve toujours la même humilité : “Le but c’est de percer sans changer” déclare-t-il dans la bande annonce du documentaire. Derrière la gloire et les acclamations du public se cachent un amas de difficultés que le film abordera. L’artiste évoque notamment les complications qu’il a eu en montant son propre label, D’or et de platine, créé en 2015, après des litiges avec Liga One où il était auparavant signé.

 

Jul n’est pas le premier rappeur à assortir d’un documentaire la sortie d’un album. À l’été 2019, la plateforme de streaming Netflix accueillait les documentaires respectifs de deux figures centrales du hip-hop. Tandis que Look Mom I Can Fly de Travis Scott, se concentre sur les images des fans hystériques lancées à la poursuite de leur idole, le film de Nekfeu, Les Étoiles vagabondes se montre plus introspectif. Le Parisien n’hésite pas à mettre en scène ses doutes et ses incertitudes, l’angoisse de la page blanche en trame de fond. Depuis, Damso, Maître Gims et Big Flo et Oli ont aussi eu le droit à leur film biographique.

 

Rien sans rien, de Leila Sy, date de sortie encore inconnue.