Après avoir enregistré Woman Worldwide, un album live plus que parfait – mais sans les hurlements du public – Xavier de Rosnay et Gaspard Augé, plus connus sous le nom Justice se lancent un nouveau défi. Un concert live au format film dont la scénographie fera voyager les spectateurs dans l’univers rétro futuriste du groupe. Fanatiques des films de Ridley Scott (Blade Runner, Alien), où de Spielberg (E.T), depuis leur enfance, l’essence Justice en est restée très fortement imprégnée. Explosions stellaires, éclipses solaires et planètes éclatées ponctuent l’épopée intergalactique des deux Parisiens. Éphémère, le projet Iris ne sera projeté qu’une fois, le 29 août prochain, dans plus de 100 salles en France. Cette performance sur grand écran emmènera pendant une heure le public dans un monde “disco-spatial” ou les deux artistes enchaineront les tubes du Woman Worldwide. Iris demeure un “objet intemporel et contemplatif” pour reprendre les termes de Gaspard Augé, un véritable opéra fixé à la surface de Mars.

 

Iris, de Justice, le 29 août au cinéma.