231


Commandez-le
Numéro
04 Toujours en prison, Young Thug rejoint Dave Chappelle sur le projet d'une légende du rap américain

Toujours en prison, Young Thug rejoint Dave Chappelle sur le projet d'une légende du rap américain

Musique

En ce 4 juillet 2022, fête nationale aux États-Unis, le rappeur Killer Mike, moitié du duo Run the Jewels, sort de ses dix années de silence et publie Run, un morceau coup de poing en collaboration avec Young Thug et Dave Chappelle.

Killer Mike sur scène avec son groupe Run the Jewels pour le Boston Calling Music Festival en mai 2022. (Photo by Astrida Valigorsky/Getty Images) Killer Mike sur scène avec son groupe Run the Jewels pour le Boston Calling Music Festival en mai 2022. (Photo by Astrida Valigorsky/Getty Images)
Killer Mike sur scène avec son groupe Run the Jewels pour le Boston Calling Music Festival en mai 2022. (Photo by Astrida Valigorsky/Getty Images)

Dans le rap américain, la rareté est une denrée rare. Tandis que la plupart des artistes du genre dévoilent des singles et des disques à la vitesse de la lumière, d'autres se font désirer. Ils sont peu nombreux, certes, et se sont parfois effacés pour mettre leur carrière en pause, mais certains prennent encore le temps de se poser, de réfléchir à ce qu'ils veulent dire dans leurs textes, à la portée de ces derniers et à l'impact de leur parole. Killer Mike fait partie de ceux-là. Dix ans après son disque très acclamé R.A.P Music (2012), l'artiste, moitié du duo Run The Jewels – qui s'est d'ailleurs produit au début du mois au festival Primavera Sound Barcelona – , dévoile ce 4 juillet 2022, jour d'indépendance nationale américaine, un titre choc. 

 

Aux côtés de l'humoriste star de Netflix Dave Chappelle – ami de toujours de rappeurs américains tels que Kanye West, Yasiin Bey ou Thundercat – et de Young Thug, celui qui a débuté sa carrières dans les années 2000 en figurant sur l'album Stankonia (2000) d'OutKast signe un morceau coup de poing qui dénonce le racisme, les contrôles au faciès et le combat quotidien des Afro-Américains contre un Etat qui les opprime. Réalisé par le fidèle collaborateur de Denzel Curry Adrian Villagomez, le clip offre une mise en scène savamment orchestrée : un homme noir court dans les champs de coton du sud des Etats-Unis et tente d'échapper à l'oppresseur blanc. Le tout couvert par une voix intérieure sous forme de voix-off narrée par Dave Chappelle. Pensée comme une reconstitution du débarquement de Normandie, la vidéo n'est pas l'unique clé de compréhension de la démarche de Killer Mike…

 

En effet, le rappeur de 47 ans n'a pas choisi de sortir ce morceau aujourd'hui au hasard : dévoilé le Jour de L'indépendance (4 juillet) – où les Etats-Unis sont devenus, en 1776, un pays libéré du joug de la Grande-Bretagne –, Run est aussi l'occasion pour l'artiste de rappeler son soutien à Young Thug. Ce dernier a été arrêté en mai pour sa participation présumée, avec le label qu'il a créé YSL, à des activités de gang de rue et pour conspiration en vue de violer la loi RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations), aux côtés, notamment, du rappeur Gunna. Killer Mike a par ailleurs rappelé lors d'une interview pour l'émission Good Morning America sur ABC que les textes de rap ne devraient jamais être utilisées par la justice contre les rappeurs eux-mêmes… Avec ce morceau, il sous-entend, bien sûr, qu'il reste encore un long chemin à parcourir dans la lutte pour faire valoir les droits des Afro-Américains. 

 

Run (2022) de Killer Mike ft. Young Thug, disponible.