14


Commandez-le
Numéro
12

Les meilleures reprises de Beyoncé, de Dolly Parton à Prince

MUSIQUE

Alors que Beyoncé vient de signer l'un des meilleurs albums de 2024 avec Cowboy Carter (2024), Numéro revient sur les meilleures reprises de la chanteuse, de Dolly Parton à Prince en passant par Whitney Houston.

Beyoncé - Jolene (2024).

1. La reprise vengeresse de Jolene de Dolly Parton par Beyoncé

 

En 1973, la chanteuse américaine et icône de la country Dolly Parton dévoile l’émouvant titre Jolene, racontant l'histoire d'une femme au foyer confrontée à une séductrice qui, selon elle, a une liaison avec son mari. Plus de cinquante années plus tard, Beyoncé s'attaque à ce sommet musical sur son excellent album Cowboy Carter (2024). Mais sa reprise du morceau est portée par énergie plus revendicatrice et vengeresse que la version de Dolly Parton (qui apparaît plusieurs fois sur l'album de Queen Bey lors d'interludes). 

 

Si la chanteuse blonde semblait pleurer, suppliant sa rivale de ne pas se jeter sur son homme, la femme de Jay-Z se fait plus menaçante, notamment dans les paroles, modifiées sur certains passages du morceau. Sur cet album qui est déjà l'un des plus beaux de l'année 2024, une autre reprise donne des frissons : celle du titre Blackbird (1968) des Beatles. Cette version a d'ailleurs été adoubée par le chanteur et compositeur Paul McCartney.

Beyoncé - I'd Rather Go Blind (2008) dans Cadillac Records.

2. La reprise envoûtante d'I'd Rather Go Blind (2008) d'Etta James par Beyoncé

 

Près d’un demi-siècle après sa sortie originale, le titre I'd Rather Go Blind (1967) de la chanteuse Etta James – devenu un classique du blues fait l’objet d’une reprise déchirante par Beyoncé. Dans le film Cadillac Records (2008), retraçant l'ascension et la chute de Leonard Chess, connu pour avoir lancé la carrière de grands artistes de la scène R'n'B, l’artiste américaine se livre ainsi à une performance live aussi envoûtante que déchirante. L’acteur Adrian Brody qui joue Leonard Chess dans le film semble très ému par la reprise de Beyoncé, qui joue Etta James dans le long-métrage. Queen Bey a aussi repris plusieurs fois un autre standard superbe immortalisé par Etta James : At Last (1961).

Beyoncé & Tina Turner - Proud Mary aux Grammy Awards.

3. La reprise énergique de Proud Mary de Creedence Clearwater Revival par Beyoncé et Tina Turner (2008)

 

C'est l'un des plus beaux moments de l'histoire des Grammy Awards. Lors de la cérémonie de 2008, Beyoncé et son idole Tina Turner se lancent dans une reprise du puissant Proud Mary (1969) du groupe de rock Creedence Clearwater Revival. Les deux stars rivalisent alors de déhanchés et de vocalises pour une performance déchaînée. Quelques années plus tôt, en 2005, Beyoncé avait choisi de rendre hommage à Tina Turner en chantant, lors de la soirée des Kennedy Center Honors déjà Proud Mary, dont la version signée Ike and Tina Turner s'est hissée parmi les premières places des charts en 1971. 

Beyoncé - I Will Always Love You & Halo (2013).

4. La reprise poignante d'I Will Always Love You de Whitney Houston par Beyoncé

 

Peu de chanteuses peuvent s'attaquer à l'immense tube romantique et poignant I Will Always Love You (1992) interprété par Whitney Houston pour la BO du film culte Bodyguard sans sonner faux ou faude. Mais avec sa voix surpuissante, Beyoncé peut tout se permettre. Lors des concerts de son Mrs. Carter Show World Tour (qui a eu lieu en 2013 et 2014), la star introduit son hymne Halo (2008) par une relecture d'I Will Always Love You qui donnerait des frissons au plus aigri d'entre nous. Elle a aussi interprété le morceau lors d'un gala en 2016 et pour rendre hommage à l'acteur Paul Walker en 2013. Et à chaque fois, c'est la même émotion qui nous envahit...

Beyoncé - The Beautiful Ones (Glastonbury 2011).

5. La reprise bouleversante de The Beautiful Ones de Prince par Beyoncé

 

Entre Beyoncé et Prince, c'est une vraie histoire d'amour et de respect. Non seulement, les deux artistes ont chanté en duo aux Grammy Awards 2004, mais elle a plusieurs fois rendu hommage au talent du regretté génie de la musique. La chanteuse a notamment repris la chanson The Beautiful Ones de Prince en 2011 à Glastonbury Festival, avant de dévoiler une relecture poignante de cet extrait de l'album Purple Rain (1984) en 2016, à Dallas, après la mort du Kid de Minneapolis. En plus d'être une superbe ballade, le morceau qui parle d'infidélité s'inscrit parfaitement dans les thèmes chers à Beyoncé, qui a déjà mis en scène, dans l'album Lemonade, la tromperie de Jay-Z.

 

Cowboy Carter (2024) de Beyoncé, disponible.