225


Commandez-le
Numéro
18

Lolo Zouaï en pleurs dans le désert

Musique

Il y a plus d’un an sortait le premier album de Lolo Zouaï, “High Highs to Low Lows”. Cigarette pendue au bout des lèvres, regard provocateur, la chanteuse franco-américaine s’affichait en femme fatale sur la pochette de son disque comme dans ses vers. Aujourd’hui, elle revient avec un EP sombre, teinté de tristesse.

Lolo Zouaï - Beautiful Lies (Cold)

La chevelure blond platine, le regard perçant et la moue boudeuse. Il y a un an, Lolo Zouaï sortait son premier album, High Highs to Low Lows, où elle s’affichait en femme fatale irrésistible et dangereuse. Cigarette pendue au bout des lèvres, veste de motard et eye-liner parfaitement dessiné : la chanteuse ne cherche en rien à se rapprocher des gentilles pop stars de sa génération. Elle est belle, elle le sait, elle en joue. Beaucoup. “Si tu tombes amoureux, je me casse” lance-t-elle dans Moi, menace répétée dans son tube Ride : “J’adore le pouvoir (quand je suis sur toi) / Je te fais tomber amoureux et je te largue”. Une attitude qui l’a érigée en nouvelle coqueluche R’n’B, d’une collaboration avec Blood Orange aux premières parties de la tournée de Dua Lipa.

 

En douze titres, High Highs to Low Lows, définissait toute l’esthétique de Lolo Zouaï, celle d’une jeune femme sûre d’elle et provocatrice. Aujourd’hui, la chanteuse revient avec Beautiful Lies, un EP qui prend un virage mélancolique. Celle qui faisait des tubes R’n’B pour sauter sur le dancefloor se lamente désormais sur ses relations passées, toujours navrée que les garçons tombent aussi facilement sous son charme : “J’aurais aimé ne jamais te laisser entrer / J'étais perdue, tellement perdue / Je devrais être amoureuse maintenant / Mais je ne le suis pas, je ne le suis pas” proclame-t-elle, larmoyante, dans le clip de Beautiful Lies (Cold). Seule dans le désert du parc national de Joshua Tree, en Californie, Lolo Zouaï fixe l’horizon d’un air morose. En trois titres, son nouvel EP vogue vers un style plus sombre et un rythme plus lent, à mesure que la chanteuse se prête à l’introspection. Dans la vidéo d’It’s My Fault, sortie il y a quelques semaines, elle se désole au beau milieu d’un champ de fleur à Malibu, en pleine détresse amoureuse, en proie à sa culpabilité.

 

Lolo Zouaï sera en concert à l’AccorHotels Arena à Paris le 8 février 2021 (première partie de Dua Lipa).