953

Qu'est devenu le leader du groupe culte WU LYF ?

 

L’ancien leader de WU LYF, Ellery Roberts, fait son grand retour sous le nom de LUH. Il dévoile un nouvel album flamboyant, Spiritual Songs for Lovers to Sing. Un voyage des ténèbres vers la lumière.

Par Thibaut Wychowanok

Ce fut une déferlante, une onde de choc aussi brutale que fugace. En 2010, le monde s’enthousiasmait pour les hymnes furieux, hallucinés et mystiques du groupe WU LYF. En 2011, le collectif anglais de Manchester dévoilait un album rock magistral, Go Tell Fire to the Mountain. Ses membres n’étaient pas tous majeurs. Ils avaient pourtant réussi à imposer leur attitude antisystème et leur indépendance à l’industrie du disque. En 2012, son chanteur Ellery Roberts – beauté frêle et charismatique – mettait un terme à l’aventure à la surprise générale. L’éclair musical avait tonné. Le mythe pouvait prospérer sur les clichés : le génie maudit et la fin prématurée. Mais Ellery Roberts n’avait pas fini de déjouer les attentes.

 

Le jeune homme orchestre aujourd’hui son retour en couple sous le nom de LUH. Accompagné de la Néerlandaise Ebony Hoorn, il délivre un album flamboyant et primaire, aussi chaotique que lumineux. Moins sauvé par le sentiment amoureux que par la présence d’un alter ego, il y aura trouvé l’énergie d’engager un nouveau dialogue créatif, et surtout de donner suite à sa musique d’insurgé. De passage à Paris, il s’en explique : “J’ai réussi, grâce à Ebony, à sortir du cercle sombre dans lequel je m’étais enfermé. J’ai délaissé peu à peu la tristesse et la rage.

Ebony Hoorn.

 

L’album Spiritual Songs for Lovers to Sing renoue avec la musique de stade sacrée de WU LYF, ce rock en feu tourmenté et à vif. La rage est assumée par la voix d’écorché d’Ellery, la voix féminine d’Ebony Hoorn en contrepoint. Les incantations furieuses résonnent sur des mélodies écrites au magma, comme des bombes lâchées en pleine éruption volcanique. Cette fureur de vivre retrouvée au contact d’Ebony Hoorn, rencontrée dans un squat à Manchester, n’a heureusement pas fait d’Ellery Roberts un rebelle sans cause. Installé à Amsterdam, le musicien n’a rien perdu de son regard naïf d’adolescent, lucide sur un monde gangrené par ses peurs.

 

Ellery Roberts se confronte aux démons contemporains, les siens, les nôtres : le cynisme, l’égoïsme, la solitude…Nous avons exploré des sentiments très personnels, explique le couple. La confiance que nous avons instaurée nous permettait de toucher à une vérité très intime, sans peur d’être vulnérables. Puis nous avons travaillé à rendre universels ces sentiments en les rattachant à des expériences communes à chacun. L’art a toujours eu cette vocation.” L’inventivité musicale ne s’efface jamais au profit du propos, politique ou poétique. Point d’orgue de l’album, le morceau $oro s’attaque à l’avidité et à l’argent roi tout en proposant une musique en perpétuelle évolution, multipliant les expérimentations. “Cette fluidité fait toute la beauté de la musique”, commente Ebony Hoorn.

L’album délaisse alors les ténèbres pour s’ouvrir peu à peu à la lumière et à l’espoir. Ellery Roberts poursuit à travers lui son travail de deuil, celui de son expérience au sein de WU LYF autant que celui de son adolescence rageuse. “Spiritual Songs for Lovers to Sing est un album initiatique, acquiesce le duo. Les personnages avides qui l’habitent se libèrent de leur perspective matérialiste pour se tourner vers une ambition plus positive : la réalisation de soi, et l’ouverture au monde et aux autres.” En conclusion, l’Anglais invite à un nouveau départ : “J’ai foi en nous. Alors, aie foi en la vérité. Commençons dès aujourd’hui.” Un conseil qui devrait être écouté, et suivi.

 

L’artwork de l’album, comme toute l’identité visuelle du groupe LUH, a été créé par Ebony Hoorn, diplômée du département audiovisuel de la Gerrit Rietveld Academie d’Amsterdam. Elle a également signé les images utilisées dans les vidéos.

 

 

Spiritual Songs For Lovers To Sing de LUH (Mute/Pias),

disponible le 6 mai 2016.

 

 

Yaeji, l’artiste coréenne qui donne un nouveau souffle à l’électro lounge
850

Yaeji, l’artiste coréenne qui donne un nouveau souffle à l’électro lounge

Musique Avec son électro lounge teintée de hip-hop, la Coréenne Yaeji redonne ses lettres de noblesse à un genre souvent délaissé car trop anecdotique. Découvrez le clip One More dans lequel la quiétude et les lumières bleues sont au rendez-vous.     Avec son électro lounge teintée de hip-hop, la Coréenne Yaeji redonne ses lettres de noblesse à un genre souvent délaissé car trop anecdotique. Découvrez le clip One More dans lequel la quiétude et les lumières bleues sont au rendez-vous.    

Qui sont les nouvelles muses du R’n’B britannique ?
845

Qui sont les nouvelles muses du R’n’B britannique ?

Musique Dans la lignée de Jorja Smith, elles s’appellent Mahalia, Ama Lou et Ray BLK, et leur musique, magnétique et novatrice, séduit aujourd’hui des artistes comme Drake ou Gorillaz. Dans la lignée de Jorja Smith, elles s’appellent Mahalia, Ama Lou et Ray BLK, et leur musique, magnétique et novatrice, séduit aujourd’hui des artistes comme Drake ou Gorillaz.

Camélia Jordana dénonce les violences policières dans son nouveau clip “Freddie Gray”
850

Camélia Jordana dénonce les violences policières dans son nouveau clip “Freddie Gray”

Musique Dans son nouveau clip, Camélia Jordana rend un hommage vibrant à Freddie Gray, jeune Afro-Américain de 25 ans disparu tragiquement en 2015. Il avait été grièvement blessé par la police de Baltimore avant de perdre la vie à l’hôpital. Dans son nouveau clip, Camélia Jordana rend un hommage vibrant à Freddie Gray, jeune Afro-Américain de 25 ans disparu tragiquement en 2015. Il avait été grièvement blessé par la police de Baltimore avant de perdre la vie à l’hôpital.

Le Wu-Tang Clan célèbre ses 25 ans avec un documentaire inédit sur son histoire
850

Le Wu-Tang Clan célèbre ses 25 ans avec un documentaire inédit sur son histoire

Musique Groupe de hip-hop mythique du New York des années 90, le Wu-Tang Clan célèbre les 25 ans de son tout premier album avec un documentaire qui retrace sa grande histoire. Groupe de hip-hop mythique du New York des années 90, le Wu-Tang Clan célèbre les 25 ans de son tout premier album avec un documentaire qui retrace sa grande histoire.

Park Hotel, la révélation pop de l’automne
861

Park Hotel, la révélation pop de l’automne

Musique Mélange décapant de plusieurs genres musicaux – du funk au rock – Park Hotel est le nouveau duo à découvrir de toute urgence. Bonne nouvelle, il vient de sortir “Nothing To Lose”, extrait de son premier EP.  Mélange décapant de plusieurs genres musicaux – du funk au rock – Park Hotel est le nouveau duo à découvrir de toute urgence. Bonne nouvelle, il vient de sortir “Nothing To Lose”, extrait de son premier EP.