Accablée par des flash-back, Madonna vit sa soirée à l’envers, d’une terrible fusillade dans boîte de nuit au vol à main armée subi encore plus tôt. Extrait de son dernier album Madame X, God Control enchaîne les images chocs. L’imagerie religieuse, chère à Madonna, est bien entendue présente dans le clip : pendant l’enterrement des victimes, le Christ pleure du sang depuis sa croix. Une vidéo signée Jonas Åkerlund (Polar), un réalisateur qui a déjà collaboré à de nombreuses reprises avec Madonna, notamment pour son titre Ray of Light (1998).

 

Profondément militant, alors que le débat autour de la régulation des armes à feu est central et très clivant aux États-Unis, le clip ne manque pas de rappeler la fusillade dans la boîte de nuit LGBT le Pulse à Orlando en juin 2016. Trois ans plus tard, Madonna poursuit sa lutte et cherche à éviter que de telles tragédies ne se reproduisent. Dans un communiqué de presse, la reine de la pop explique que le problème est “hors de contrôle et tue des innocents” aux États-Unis, et que “cette crise peut s’arrêter si nos législateurs changent les lois qui ne nous protègent pas”. En larmes, la Ciccone finit son clip sur une phrase sinistre “personne n’est en sécurité”.