236


Commandez-le
Numéro
23 Miley Cyrus, Lana Del Rey, Shakira, SZA, Taylor Swift, Revenge Songs

Miley Cyrus, Shakira, Taylor Swift... Comment les pop stars se vengent-elles de leurs ex en chansons ?

MUSIQUE

Depuis quelques semaines, les stars de la musique se sont donné le mot. Miley Cyrus, Shakira, SZA ou Lana Del Rey, elles se sont toutes vengées de leur ex, en chansons ou à travers un panneau publicitaire. Analyse d'un phénomène hautement cathartique.

La vidéo de Flowers (2023) de Miley Cyrus

Flowers : la puissante revanche post-rupture de Miley Cyrus

 

Que faire après une rupture amoureuse pour se sentir mieux ? Pour les artistes, la réponse est simple : écrire une chanson. En effet, rien n’est plus cathartique que de transformer son chagrin en œuvre d’art. C’est en tout cas l’une des tendances lourdes de ces dernières semaines, en musique. Le 13 janvier 2023, Miley Cyrus mettait la toile en émoi en sortant un nouveau single, Flowers, dévoilé le jour de l’anniversaire de son ex-mari, Liam Hemsworth. De nombreux fans ont fait un rapprochement entre ce titre et une chanson que l'acteur australien apprécierait (selon des rumeurs tenaces) : When I Was Your Man de Bruno Mars.  Dans le hit de Bruno Mars, on entend ces mots : “I hope he buys you flowers" ("J’espère qu’il t’achète des fleurs") / "I hope he holds your hand" ("J’espère qu’il te tient la main") / "Give you all his hours" ("Qu’il t’accorde tout son temps")." Dans son nouveau tube, Miley Cyrus répond point par point à ces promesses : "I can buy myself flowers" ("Je peux m’acheter des fleurs") / "Write my name in the sand" ("Écrire mon nom dans le sable") / "Talk to myself for hours" ("Me parler pendant des heures")." 

 

Dans le clip - vu 88 millions de fois sur YouTube - qui accompagne le morceau, la star va plus loin. Elle semble beaucoup plus épanouie célibataire qu’en couple, célébrant l’amour de soi à travers des séances de sport intensives et des danses extatiques en solo. On la voit notamment marcher dans les rues de Los Angeles en "revenge dress" Yves Saint Laurent vintage. Une robe qui ferait allusion à une autre, signée Prabal Gurung, portée par l'actrice Jennifer Lawrence, en 2012, sur un tapis rouge d'avant-première d'Hunger Games. Un film dans lequel l'Américaine partageait l'affiche avec un certain Liam Hemsworth. Des rumeurs allaient alors bon train concernant une possible idylle entre les deux stars, alors que Liam Hemsworth fréquentait Miley Cyrus depuis 2009 (le divorce date de 2019). Et si la chanteuse avait truffé sa vidéo de messages codés ? La stratégie s'avère en tout cas payante puisque Flowers a battu un record : c'est le morceau le plus écouté en une semaine sur Spotify, cumulant 100 millions de vues seulement quelques jours après sa sortie.

La vidéo de "BZRP Music Sessions #53" de Shakira

Shakira versus Gerard Piqué : un match déloyal

 

Toujours au registre des "revenge songs" récentes qui connaissent un succès tonitruant, Shakira a également beaucoup fait parler d’elle avec BZRP Music Sessions #53, un titre entraînant sorti le 11 janvier 2023, interprété avec le DJ argentin Bizarrap. Elle y déclare, sans filtre, la guerre à son ex, l'ancien footballeur barcelonais Gerard Piqué, dont elle a découvert l'infidélité à cause de pots de confiture de fraise (la chanteuse a constaté, lors de ses déplacements, que la contenance de ses pots diminuait alors que le père de ses enfants les avait en horreur). La star colombienne y chante : "Tu m'as laissé la belle-mère pour voisine, avec la presse à la porte et des dettes au fisc (…). Tu as changé une Ferrari pour une Twingo, une Rolex contre une Casio."

 

On repassera pour la sororité, la chanteuse s’en prenant violemment à celle qui partage aujourd’hui la vie du sportif : l’étudiante en relations publiques espagnole Clara Chia Marti, âgée de 23 ans. Mais la recette s'avère payante pour Shakira, dont le clip affiche 183 millions de vues sur YouTube. Face à ces piques, Gerard Piqué n’a montré aucun remords, optant plutôt pour la provocation en s’affichant avec une montre Casio sur Twitch (pour annoncer qu'il venait de signer un contrat avec la marque) ainsi qu'au volant d'une Twingo. On attend la réponse de la chanteuse colombienne en musique...

La vidéo d'Obsessed de Mariah Carey (2009)

SZA, Taylor Swift, Beyoncé… : des revenge songs féministes ?

 

Miley Cyrus et Shakira ne sont pas des cas isolés. Récemment, la chanteuse de R’n’B SZA a dévoilé un clip, Kill Bill, dans lequel elle se venge de son ex, et en décembre dernier, Lana Del Rey faisait installer un panneau publicitaire annonçant la sortie de son nouvel album, Did You Know That There's a Tunnel Under Ocean Blvd, dans la ville de son ancien compagnon policier : Tulsa.  Ce type de règlement de comptes n’est cependant pas nouveau. Dans le clip d’Obsessed (2009), Mariah Carey se déguisait en Eminem, avec lequel elle aurait eu une liaison. Ariana Grande a intitulé l’un de ses tubes, Thank U, Next (2018), et Beyoncé, Taylor Swift (la grande spécialiste du genre), Dua Lipa, Gracie Abrams, FKA twigsBillie Eilish, Amy Winehouse, Lizzo, Angèle, Juliette Armanet, Robyn, Olivia Rodrigo ou encore Adele ont écrit sur leur vie amoureuse plus ou moins chaotique, que ce soit sur des ruptures ou des infidélités subies.

 

Si on remonte dans le temps, le sublime You’re So Vain (1972) de Carly Simon reste un must du genre en termes de "revenge song". "Tu es si vaniteux, tu penses probablement que cette chanson est à propos de toi," chante l’Américaine. Elle a alors en tête trois hommes mais n'en nommera qu'un seul, plus tard, dans une interview : l’acteur Warren Beatty. Sauf que beaucoup de mélomanes pensent qu’il s’agirait également d’un tacle à David Bowie et à Mick Jagger. Quelques années plus tard, il y a le mythique I Will Survive (1978) de Gloria Gaynor, qui avant d'être un hymne gay et un chant footballistique était une chanson aidant à se remettre d'une rupture.

 

Loin d’être anodines, ces "breakup songs", qui se sont multipliées ces dernières années, s’inscrivent dans une démarche d’empowerment qui peut être perçue comme féministe. En effet, les stars de la pop d’aujourd’hui n’apparaissent plus comme des victimes ou de "pauvres choses" sous la coupe des hommes, qu’ils soient leurs conjoints, leurs managers ou leurs producteurs. Elles existent sans eux et n’hésitent pas à épingler leurs travers pour mieux contrôler leur storytelling. En 1974, dans son hit mélancolique Jolene, l’icône de la country Dolly Parton suppliait une femme de ne pas lui piquer son homme. En 2023, sa filleule, Miley Cyrus clame qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même sur Flowers. Entre les deux époques, il y aura eu le mouvement #MeToo, le documentaire sur Britney Spears révélant le traitement médiatique misogyne dont elle a fait les frais et les réseaux sociaux, vecteurs puissants de libération de la parole, même si on peut leur reprochait bien des travers.