"We who hate oppression/ Must fight against the oppressors/ Power is not shared/ Power is taken" (“Nous qui détestons l’oppression/ Devons nous battre contre les oppresseurs/ On ne partage pas le pouvoir/ On s’empare du pouvoir”) : une fois de plus, Moby frappe fort avec un nouveau single électro sombre, dénonçant la prise de pouvoir par les tyrans. Après s’être notamment engagé dans la campagne anti-Bush de 2004 et affirmé son dégoût face aux candidats de l’élection présidentielle américain de 2016, l’artiste new-yorkais réaffirme ses positions politiques et engagements personnels dans ce morceau réalisé avec la voix de D.H. Peligro, musicien américain batteur du groupe Dead Kennedys. Dans le clip figurent des images d’archives de manifestations et des animations morbides, filmé dans un noir et blanc teinté de rouge qui laisse apercevoir pêle-mêle des monstres, des têtes de mort et ce qui semble être une caricature de Donald Trump. 

 

En parallèle de ce nouveau single, Moby a notamment annoncé qu’il sortira un nouvel album, All visible Objects, le 6 mars prochain. Si l’ensemble de ces futurs morceaux adoptent la même couleur que "Power is taken", l’album promet d’être plus électrique que jamais, faisant écho aux problématiques sociétales et environnementales actuelles.