Numero

217


Commandez-le
Numéro

3 rappeurs secouent le Palais de Tokyo

Musique

Au Palais de Tokyo, l’exposition “Prince.sse.s des villes”, mégalopole foisonnante et fief éphémère d’une cinquantaine d’artistes, prend fin le 9 septembre prochain. Avant cela, le 31 août, la “musique urbaine” s’empare du musée : les rappeurs Falz, Jok’Air et Rim’K débarquent dans le XVIe arrondissement parisien pour une performance live exceptionnelle.

Falz – This Is Nigeria

L’un a été sacré “meilleur rappeur africain” en 2018 par les All Africa Music Awards, l’autre est surnommé le Tonton du rap français. Falz évoque les tensions qui frappent son Nigéria natal au moyen d’une afro pop assourdissante – on se souvient de sa parodie du clip de Childish Gambino “This is Nigeria” – tandis que Rim’K, mentor du groupe 113 et star de la Mafia K’1 Fry demeure l’un des piliers du hip-hop hexagonal. À leurs côtés, le Parisien Jok’Air chante quant à lui la mélodie des quartiers pauvres dans laquelle “les pères n'assument plus leurs rôles [et] les mères élèvent seules leurs mômes.”

Le 31 août prochain, les trois rappeurs investissent le Palais de Tokyo pour une performance live inédite alors que l’exposition Prince.sse.s des villes bat son plein. Falz, Rim’K et Jok’Air font résonner le rap français dans le musée du XVIe arrondissement transformé en mégalopole imaginaire et multicolore, jonction de Lagos (Nigéria), Mexico (Mexique), Téhéran (Iran), Manille (Philippines) et Dacca (Bangladesh).

Rim’K – © Fifou

Jok’Air – © David Delaplace

Lire aussi

loading loading