225


Commandez-le
Numéro
30

Prince sonde les maux de l’Amérique dans son nouvel album posthume

Musique

La maison de disques Legacy Recordings vient de dévoiler un deuxième album posthume de Prince, deux ans après Originals (2019). Véritable recueil de douze titres inédits au parfum très politique, Welcome 2 America, explore, en effet, l’Amérique et le mal qui la ronge : la déliquescence culturelle, politique, sociale et musicale.

Pochette album ”Welcome 2 America”

C'est à croire que Prince n’est pas mort. Que ce soit dans les musées, au cinéma, ou dans les livres de photographie, le Kid de Minneapolis, musicien phare de la fin du 20e siècle, continue de construire sa légende. Disparu en 2016 à l’âge de 57 ans, ce génie éclectique au sex-appeal sans pareil laisse derrière lui des centaines de performances scéniques mémorables, faites de danses effrénées, de tenues excentriques – entre pantalons à pattes d’éléphant, boots à talons, chemises à col jabot – et de délires provocateurs avec, entre autres, ses yeux soulignés de Khôl, cette poudre minérale qui lui donnait un air si mystérieux. Aussi flamboyant que David Bowie, plus séditieux que Madonna, l’artiste reste dans les mémoires comme un esthète prodige de la musique, une star érigée au rang de dieu vivant grâce à la vente de son album Purple Rain à plus de 22 millions d’exemplaires dans le monde.

 

Ce 30 juillet, Legacy Recordings, sous-label de Sony de la star défunte, dévoile Welcome 2 America, le deuxième album posthume de Prince après Originals (2019). Enregistré en 2010, ce recueil de 12 titres au parfum très politique est tiré de The Vault, un coffre-fort ayant appartenu à l’artiste qui regorge de projets inédits (démos, albums finis ou non, enregistrements live). Dans le magazine Rolling Stone, en 2014, il avait d'ailleurs lancé à ce sujet une bombe que les fans inconditionnels n’ont pu ignorer : “Je n'ai pas toujours donné la meilleure chanson aux labels. Il y a des chansons dans The Vault que personne n'a jamais entendues (...) des tonnes de choses enregistrées pendant différentes périodes”. Dans cet opus, Prince sonde les maux de l’Amérique contemporaine, le sort des Afro-Américains aux États-Unis et cristallise l’idée d’une certaine déliquescence culturelle : selon lui, l’époque des années 80, marquée par l'effervescence des synthétiseurs, des looks déjantés, des paillettes et des créations toujours plus folles est révolue.... et notre ère, celle de l’enfermement et de l’individualisme l’a supplantée. Force est de constater que ces mots résonnent toujours avec la même acuité…

 

Welcome 2 America (2021), album posthume de Prince, disponible.