Prince n’est pas mort ! Que ce soit dans les musées, au cinéma ou dans les livres de photographies, le Kid de Minneapolis continue d’alimenter sa légende. Disparu en 2016, ce génie éclectique au sex-appeal sans pareil laisse derrière lui des centaines de performances scéniques mémorables, faites de danses effrénées, de tenues excentriques et de délires provocateurs. Vendu à 22 millions d’exemplaires dans le monde, l’album Purple Rain a érigé la star au rang de Dieu vivant. Aussi  flamboyant que David Bowie, plus séditieux que Madonna ou Mick Jagger, l’artiste reste dans les mémoires comme cet esthète prodige de la musique, ennemi public numéro 1 des mœurs de l’Amérique puritaine de Ronald Reagan.

 

En tournée avec le groupe The Revolution, Prince a livré un concert de deux heures à Syracuse, dans l’Etat de New York. Mythique, l’événement a rassemblé des milliers de personnes. Aujourd’hui, il est ressuscité par Youtube, – plateforme qui s’apparente de plus en plus à une machine à remonter le temps –, dans le but de collecter des fonds pour la recherche contre le Covid-19. Publié hier soir par l'entourage du musicien, la captation live de la soirée sera disponible gratuitement pendant encore deux jours. L’occasion de replonger dans l’énergie folle du prince, de le voir performer une reprise de James Brown, les mythiques Let’s Go Crazy, Darling Nikki ou encore When Doves Cry et, par le même temps, de faire une bonne action.

 

 

Prince and The Revolution : Live. Disponible sur Youtube.