225


Commandez-le
Numéro
30

Qui est Questlove, batteur iconique des Roots qui fut DJ aux Oscars ?

Musique

Questlove est musicien, producteur, parolier, DJ, auteur, journaliste... et désormais réalisateur. Cette année, l'artiste de tout juste 50 ans a signé “Summer of Soul”, un documentaire historique diffusé sur Disney+ regroupant des archives inédites du Harlem Culture Festival de 1969, un rassemblement musical injustement oublié. L'occasion pour Numéro de revenir sur le parcours impressionnant du musicien américain. 

Cover de l'album “Things Fall Apart” (1999) des Roots.

La passion de Questlove pour la musique remonte à sa plus tendre enfance. Né en 1971 à Philadelphie dans une famille de musiciens, il accompagne ses parents en tournée, qui préfèrent l’emmener sur les routes que de le laisser à une babysitter. Le garçon grandit alors au rythme des coulisses, entre les câbles, les amplis et les répétitions. Dès l’âge de sept ans, il se passionne pour la batterie et se met à accompagner, avec cet instrument, ses parents chanteurs... Adolescent, il rejoint le Philadelphia High School for the Creative and Performing Arts, où il rencontre Tariq Trotter, un rappeur qui deviendra son acolyte musical : ensemble, ils forment le groupe The Roots en 1993. Après quelques années à écumer les scènes underground à travers le monde – ils enregistrent notamment leur album Organix en Allemagne –, le groupe connaît un premier coup d’éclat avec le morceau culte You Got Me, en collaboration avec la chanteuse soul Erykah Badu…qui leur vaudra un Grammy Award en 2000.

 

Parallèlement à son groupe de musique, Questlove ne cesse de multiplier les projets avec des artistes de renom, faisant de lui l’un des hommes de l’ombre de l’industrie musicale américaine. Il prête ainsi son talent de batteur à Christina Aguilera pour son titre Living Me 4 Me, puis dans plusieurs morceaux de son album Stripped (2002). Deux ans plus tard, Jay-Z fait appel à lui pour la direction musicale de son documentaire Fade to Black… puis, dans un autre registre, c’est le groupe de rock Evanescence qui le contacte pour assurer la batterie de leur troisième album, You Got a Lot to Learn (2010). Une décennie plus tard, Questlove est toujours en vogue. Pour les Oscars, il revêt même le costume de DJ… Il devient le DJ officiel de la 92e cérémonie, lors de laquelle il avait concocté un mix nostalgique comprenant les meilleurs morceaux des Roots… avant de se passionner pour l’un des rendez-vous musicaux les plus méconnus du XXe siècle.

C’est au delà du Saint Graal”, confie-t-il, installé dans le fauteuil du présentateur télé américain Seth Meyers. Il y a deux ans, Robert Fryvolent et Hal Tulchin, deux producteurs new-yorkais, ont contacté le musicien culte aux multiples casquettes, pour lui faire part d’une incroyable découverte. Enfouies dans une cave pendant près de 50 ans, sommeillaient 40 heures d’archives vidéos du Harlem Cultural Festival, un évènement musical ayant eu lieu en août 1969 surnommé le “Woodstock noir”. Les producteurs lui proposent alors de réaliser un documentaire à partir des enregistrements vidéo de l’époque : “Je suis obsédé par l’histoire et la musique, donc je voulais le faire”, poursuit le musicien. Batteur devenu icône du hip-hop, Ahmir-Khalib Thompson alias Questlove était l’homme de la situation pour rendre hommage à un tel trésor. “À une époque, j’étais YouTube. J’étais le type qu’on appelait pour avoir des archives”, explique-t-il au présentateur américain. Dans les années 90, en pleine tournée avec les Roots, Questlove se déplace constamment avec deux immenses valises remplies de cassettes, sorte de vidéothèque ambulante, assoiffé d’enrichir sa minutieuse collection d’archives musicales.

 

C’est la première fois que je vois autant des nôtres commente l’un des invités du documentaire. Pour la première fois, seulement un an après l’assassinat de Martin Luther King, des dizaines de milliers d’afro-américains se rassemblent en plein air pour célébrer leur culture en musique, entre le visage poupon d’un Stevie Wonder alors âgé d’à peine 19 ans, ou l’incontournable morceau Age of Aquarius chanté par 5th Dimension… Et si le documentaire, intitulé Summer of Soul, est désormais disponible sur Disney+, ce n'est pas son unique projet mêlant musique et histoire : fin octobre 2021, Questlove livrera Music Is History, un ouvrage explorant la musique populaire au prisme de l’Histoire américaine, impliquant les notions de race, de genre, de politique et d’identité.

 

Summer of Soul (2021) de Questlove, disponible sur Disney+.