227


Commandez-le
Numéro
29

Qui est Rad Cartier, le rappeur énigmatique proche de Lala &ce ?

Musique

Avec ses mélodies enivrantes mêlant trap, cloud rap et zouk, Rad Cartier s’est fait une place discrète dans le milieu du rap. Originaire d’Orléans, le rappeur énigmatique est également connu pour être proche de Lala &ce, figure de proue du rap féminin, avec qui il a déjà collaboré de nombreuses fois. Alors que l’artiste de 26 ans est sur le point de sortir son prochain album, Vision thermique, il s’est confié à Numéro.

rad cartier

Tout comme celle de Laylow, la musique de Rad Cartier est souvent qualifiée de rétrofuturiste. Avec ses visuels de style vintage, ses prods novatrices et ses effets de voix, le rappeur orléanais s’est inscrit dans cette nouvelle vague d’artistes avant-gardistes qui révolutionnent les codes du rap. Du kickage, ils sont passés aux mélodies, et des paroles dénonciatrices, à l’ego trip et au storytelling. Alors que son prochain album, Vision thermique, doit sortir le 10 décembre prochain, Rad Cartier n’en dévoile qu’un unique extrait, un titre baptisé Cartier Dimension, qui apparaît comme un condensé de tout ce qu’il sait faire de mieux : une instru tourbillonnante, un flow millimétré et un clip à l’esthétique ultra léchée. Car bien qu’il se définisse aujourd’hui comme rappeur, le jeune homme de 26 ans à la barbe rousse avait d’autres idées en tête pour son avenir. Originaire d’Orléans, William, de son vrai prénom, s’est d’abord intéressé au foot, qu’il pratiquait beaucoup avant de se blesser à l’âge de 15 ans. Au final, avec ses deux grands frères rappeurs, impossible pour lui de ne pas se mettre à son tour à l’écriture de refrains. Il décide donc de lancer son propre groupe à l’âge de 16 ans, composé d’amis d’enfance qu’il retrouvera en 2018 dans La Ligne Bleue Records, son label. À ce moment-là, le rap n’est qu’un loisir, et sûrement pas un métier.

rad cartier © M. Leniau

Mon rêve était de créer ma marque de vêtement, de faire du design de produits. J’ai toujours aimé la mode. Alors je suis parti à Bordeaux pour mes études. Après une année de licence LLCE (langues, littératures et civilisations étrangères) anglais et une mise à niveau en arts appliqués, je voulais m’inscrire dans une école privée, mais faute de moyens, j’ai malheureusement dû y renoncer.” Une déception qui n’a pas arrêté le jeune homme, qui part ensuite s’installer à Paris pour se dédier entièrement à sa deuxième passion, la musique. S’il a d’abord commencé sous le nom de Tirad, il a finalement choisi le nom de Rad Cartier en référence à l’expression “rat de quartier”, “mais en l’écrivant comme la maison Cartier car ça [le] représentait plus”. Bien que le jeune artiste confie avoir été fasciné par des rappeurs américains comme 50 Cent ou Nelly, pour leur capacité à créer des mélodies qu’il ne trouvait pas chez les rappeurs français, il s’est pourtant forgé sa propre identité, qui ne ressemble à (presque) aucune autre. Car si on peut lui prêter des similitudes avec Laylow, Rad Cartier s’est démarqué grâce à des concepts originaux de projets musicaux. En 2019, le rappeur dévoile le titre VT ZOOM, le premier d’une longue série qui aboutira même à un album sorti deux ans plus tard. “VT ZOOM, c’est l’abréviation de Vision thermique, le titre de mon prochain album. Cette série de morceaux est une palette de tous les univers musicaux que j’aime exploiter. Et au final, les prémices de l’album en sont l’aboutissement.

Un album que Rad Cartier a construit pendant plus de deux ans, et qui compte explorer sa vision du monde, et surtout de ceux et de celles qui l’habitent. “Pour moi, la vision thermique, c’est quand tu sens si la personne devant toi est bien ou pas. C’est une question de sensibilité, de ressentir les énergies et les auras des gens autour de soi.” Au programme de ce nouveau projet, on retrouve des prods toujours aussi singulières, des mélodies entêtantes, des textes doux et sensuels, mais aussi des “grosses basses qui laissent place à la voix”, prépondérantes pour le rappeur. Si l’album ne comprend qu’un seul et unique featuring, avec la chanteuse pop Joanna, l’artiste orléanais est pourtant très bien entouré, puisqu’il compte parmi les proches de Lala &ce, figure de proue du rap féminin. En octobre dernier, Rad Cartier a même participé à la comédie musicale Baiser mortel à la Bourse de commerce aux côtés de cette dernière et d’une pléiade d’autres artistes prometteurs. “J'incarnais un jeune homme qui joue avec la mort. Cette expérience m’a vraiment sorti de ma zone de confort et m’a beaucoup aidé pour les concerts. C’était une vraie performance, une chose que je n’avais encore jamais faite.” Après la sortie des huit titres de Vision thermique, son album, Rad Cartier pense déjà au futur : “J’ai déjà deux projets sur le feu, qui devraient sortir avant un autre album prévu en 2023. Avec Lala &ce et Le Diouck, on a aussi monté notre propre groupe, il s’appelle Pull up Boyz. Alors si les premiers titres plaisent, pourquoi ne pas poursuivre ce projet commun ? Pour Rad Cartier, l’avenir s’annonce donc radieux.

 

Vision thermique (La Ligne Bleue Records) de Rad Cartier, disponible le 10 décembre prochain.