À 53 ans, Raphael Saadiq demeure l’un des ambassadeurs de la neo-soul aux États-Unis. Huit années après son vibrant Stone Rollin’, le producteur californien revient avec Jimmy Lee, nouvel album attendu le 23 août prochain. Un premier titre en collaboration avec le guitariste Rob Bacon est déjà disponible : Something Keeps Calling. On connait peu de choses de ce nouvel opus sinon que le rappeur Kendrick Lamar et le groupe de hip-hop A Tribed Called Quest y sont crédités. Ce projet sera sans doute le plus personnel de sa carrière, le musicien rend hommage à son frère disparu.

 

Collaborateur de 2Pac, Jill Scott, Whitney Houston ou Elton John, Raphael Saadiq entame sa carrière de musicien en tant que bassiste dans une église. Très vite, aux côtés de Bobby Brown ou Teddy Riley, il développe un nouveau mouvement musical, le new jack swing, fusion du R’n’B et du hip-hop dans lequel la caisse claire est tonitruante. Avec son camarade Ali Shaheed Muhammad – membre d’A Tribe Called Quest – il forme le groupe Lucy Pearl : le titre Don’t Mess with My Man cartonne. Cette année, Raphael Saadiq compte bien renouer avec le succès de son premier album solo, Instant Vintage (2002), il avait été nommé à cinq reprises aux Grammy Awards.

 

Jimmy Lee, de Raphael Saadiq, disponible le 23 août.

Raphael Saadiq sera en concert au Festival Afropunk le 14 juillet prochain.