28 Septembre

Le grand retour de Robyn, icône queer de la pop nordique

 

Huit longues années après son étincelant “Body Talk”, Robyn, la prodigieuse icône queer venue de Suède, revient sur le devant de la scène avec un tout nouvel album : “Honey”.

Par Antoine Ruiz

Si le monde entier connaît son hit Dancing On My Own, à mi-chemin entre le tube euphorique pour club et l'élégie, repris maintes fois, tous ne connaissent pas forcément son auteur. Du haut de ses 39 ans, Robyn, Suédoise blond platine aux cheveux courts et au visage d'elfe, n'est pas une pop star comme les autres. Loin du gibier de paparazzis, traqué dans ses moindres mouvements, elle est devenue une icône queer au fil du temps, bien après la sortie de son premier album Robyn Is Here, il y a vingt et un an. À la tête de son propre label – Konichiwa Records – depuis 2005, elle se produit elle-même et s'entoure des musiciens suédois les plus en vue du moment comme le duo The Knife et part même en tournée avec une certaine Madonna. Génie de la pop nordique, c'est avec son illustre Body Talk qu'elle s'est construit une communauté de fans invétérés, transformant la piste de danse en champ de bataille sentimentale qui défie le genre et fédère une jeunesse libre et candide. Aux abonnés absents après la sortie de cet album à cause d'une phase dépressive (rupture amoureuse et mort d'un ami obligent), Robyn n'a livré que quelques maigres opus les années qui ont suivi, à l'instar de son EP Love Is Free en collaboration avec La Bagatelle Magic, celui avec Röyksopp Do It Again et sa récente série de remix.

Robyn - Missing U - A Message To My Fans

Huit ans après son dernier LP, elle signe son grand retour avec Honey, album de neuf titres prévu pour l'automne. Dévoilé au cours du mois d'août, Missing U, le premier single, est un véritable hommage à ses fans, tenus en haleine pendant de longues années de promesses et brefs teasings. Pépite électro-pop survitaminée, le morceau représente aussi le passage à une nouvelle ère. Robyn n'est plus celle qui tournoie seule dans une discothèque, comme dans Dancing On My Own, observant son petit ami dans les bras d'une autre, ni celle qui vole le chéri d'une autre dans Call Your Girlfriend (certaines diront que les deux chansons racontent la même histoire, à propos d'un homme, vue du point de vue des deux femmes avec qui il flirte). Elle s'aventure dans des univers plus sensuels, plus intimes, plus profonds. Elle lève aujourd'hui le voile sur son très attendu morceau Honey. Ses fans avaient pu en avoir un petit avant-goût dans le générique final de la série Girls de Lena Dunham, tandis que le hashtag #ReleaseHoneyDamnit inondait la toile. C'est désormais chose faite. Dans la veine de ses plus gros hits, Honey distille une mélodie aussi enjouée que lancinante. Une invitation à partir en lune de miel sur le dancefloor qui ne se refuse pas. “Come get your honey”.

 

 

Le nouvel album de Robyn, Honey, sera disponible dès le 26 octobre.

 

Robyn - Honey

NuméroNews