La chanteuse espagnole Rosalía a déjà conquis de grands artistes, du réalisateur espagnol Pedro Almodóvar (pour lequel elle joue dans Douleur et Gloire) au chanteur et producteur américain Pharrell Williams (auteur de nombreux tubes dont Happy, sorti en 2013). Plus connue en Espagne qu’en France, elle a pourtant envoûté les festivaliers de We Love Green au bois de Vincennes. Dimanche 2 juin 2019, ils s’agglutinent à toute vitesse devant la scène pour le concert de la jeune Catalane de 25 ans. Un peu avant 20 heures, des danseuses toutes de blanc vêtues investissent la scène et Rosalía - en bermuda et chemise blanche brodée - entonne les premières notes de Pienso en tu mirá, le deuxième single de son dernier album.

 

À l’image de ses clips, le premier concert de Rosalía en France est électrique et sulfureux. Pendant une heure, la chanteuse donne tout. Sur des chorégraphies très travaillées, Rosalía et ses six danseuses allient palmas – claquements de mains spécifique au flamenco – et déhanchements de reggaeton. Le regard fier et la tête droite, elles représentent des femmes pleines d'assurance, entre tradition et modernité. La maîtrise vocale de l’Espagnole est au niveau de la scénographie. La jeune chanteuse mêle la puissance du cante, le chant du flamenco, et les intonations du R’n’B sur des mélodies pop. Trois choristes – dont deux hommes – et des musiciens accompagnent Rosalía pour signer ce flamenco moderne qui entraîne la foule dans une danse endiablée.

 

Dans la foule enfiévrée se mêlent Anglais, Français, Espagnols… Le public de Rosalía est clairement à l’image de la chanteuse : jeune, européen et ouvert sur le monde. Loin du petit cœur resserré de fidèles qu'on imaginait trouver, entouré d'une majorité de curieux, c’est l'ensemble de la foule qui connaît les chansons par cœur et entonne les paroles en espagnol en même temps que Rosalía. Cette dernière s’adresse au public en anglais et crée l’évènement lorsqu’elle demande qui lui apprendra le français. Le temps semble s’arrêter lorsque les trémolos de Rosalía retentissent et c'est avec son hit Malamente qu'elle quitte les spectateurs, éreintés et éblouis. Sortant de leur transe, fatigués comme après un show de 3 heures, peinant à la laisser partir, ils applaudissent à tout rompre la jeune artiste qui a démontré ce soir qu'elle a tout pour devenir une superstar internationale.