Dans chacun de ses clips, Rosalía nous invite dans des univers démentiels. Tantôt présentée en mafieuse dans un salon de manucure (dans Aute Cuture), en passagère high-class d’un jet privé (dans Con Altura) ou bikeuse mystique et chimérique dans De Aquí No Sale​s, Rosalía joue désormais à la roue de la fortune et prend une douche de billets dans le clip Millionaría, parodie d’un jeu télévisé rétro. 

 

Au cœur d’une arène en carton, vêtue d'un costume de torero siglé Moschino, c’est cette fois Rosalía en larmes, qui chante son deuxième titre Dios Nos Libre Del Dinero, encerclée par des flammes. De l’excitation de ce jeu télévisé ne reste qu’une sorte d’amertume. Du haut de ses 26 ans, Rosalía est aujourd’hui une star résolument mondiale. Après avoir enflammé tour à tour les festivals du moment, n’est-ce pas la mélancolie d’une époque plus innocente que la chanteuse nous présente ?