231


Commandez-le
Numéro
30 Qui est Rosé, la star de la K-Pop et égérie Tiffany & Co. ?

Qui est Rosé, la star de la K-Pop et égérie Tiffany & Co. ?

Musique

Star de la K-pop maîtrisant aussi bien le chant que la danse, Rosé dévoilait une facette plus intime de sa personnalité sur son album solo, R, paru en 2021. Membre du groupe Blackpink, la fascinante égérie de la collection Tiffany City HardWear n’hésite pas à y révéler ses vulnérabilités, pour toucher le cœur de ses fans.

 

  • Qui est Rosé, la star de la K-Pop et égérie Tiffany & Co. ? Qui est Rosé, la star de la K-Pop et égérie Tiffany & Co. ?

Collier “Tiffany City HardWear” en or jaune, TIFFANY & CO. Tiffany & Co./Photo : Mario Sorrenti

Des chorégraphies millimétrées, des physiques juvéniles lisses et irréprochables, des groupes de garçons ou de filles dont les looks et les personnalités sont soigneusement marketés… À première vue, pour qui ne veut pas y voir plus clair, la K-pop est une formule fondée sur des recettes invariables. Pourtant, au sein de ce mouvement devenu un raz-de-marée mondial, au contraire, les individualités et les personnalités sont parvenues à prendre le dessus sur l’industrie, en portant des messages à l’intention des jeunes, des attitudes contemporaines et audacieuses, des styles singuliers et presque abrasifs sous leur vernis pop. Parmi ces stars, la belle et lumineuse Rosé, membre du girls band Blackpink, a obtenu le meilleur classement de l’histoire des charts américains pour un titre solo chanté par une chanteuse de K-pop.

 

Elle a aujourd’hui 25 ans, et affiche une élégance parfaite dans les campagnes de la collection Tiffany City HardWear de Tiffany & Co., dont elle est l’égérie. Dans son single solo qui a donc battu tous les records, On the Ground, Rosé exprime les regrets et la mélancolie d’une jeune femme qui a dû se battre avec acharnement pour construire sa carrière, sans laisser de place à ses sentiments ni à l’amour de celui qui lui manque. Comme une confession intime, le titre est une critique cinglante des pressions multiples exercées sur la jeunesse coréenne, et plus particulièrement sur les femmes et leur apparence. En effet, ce pays détient le record du nombre d’opérations de chirurgie esthétique réalisées chaque année. Membre d’un des plus grands groupes de K-pop du méga label YG Entertainment, Rosé en connaît certainement un rayon en matière de pression… Dans son titre On the Ground, alternant des couplets façon ballade et des refrains électro entraînants, la chanteuse évoque la quête parfois aveuglante de la réussite, qui peut nous détourner de ce qui nous rend réellement heureux – tel l’amour.

Collier “Tiffany City HardWear” en or jaune, TIFFANY & CO. Tiffany & Co./Photo : Mario Sorrenti Collier “Tiffany City HardWear” en or jaune, TIFFANY & CO. Tiffany & Co./Photo : Mario Sorrenti
Collier “Tiffany City HardWear” en or jaune, TIFFANY & CO. Tiffany & Co./Photo : Mario Sorrenti

Née à Auckland, et donc anglophone, détenant également la double nationalité néo-zélandaise et sud-coréenne, Rosé s’exerçait au chant depuis l’enfance, sans poursuivre un but précis, jusqu’à ce qu’elle décide finalement de passer un casting permettant de rejoindre la formation du label YG Entertainment à Séoul. Avant même d’avoir intégré Blackpink en 2016, elle enregistre un duo avec l’immense star G-Dragon – un titre intitulé Without You. La jeune femme explique souvent, dans ses interviews, qu’à cette étape encore précoce de sa carrière, où elle était arrivée en Corée du Sud depuis peu, elle ne savait pas encore exactement comment elle souhaitait poser sa voix, quelle coloration elle voulait donner à son univers. Déjà virtuose, capable d’alterner des notes aiguës et tenues sans difficulté, avec des textures douces, veloutées, pleines d’émotions subtiles, elle avait ébloui G-Dragon par la qualité de son chant, sans avoir encore développé tout le potentiel expressif qui explose sur son album solo. Si, lors du casting qui lui a permis d’intégrer la formation d’YG Entertainment, elle était déjà capable de chanter comme de jouer du piano et de la guitare, la star a ajouté depuis à son actif de vraies aptitudes de danseuse. Lors des concerts de Blackpink, les fans du groupe s’émerveillent ainsi de l’entendre pousser sa voix dans les aigus qui font sa réputation, tout en exécutant des pas de danse difficiles.

 

Dans le clip de son titre Gone, qui figure également sur R, son album solo, Rosé se met en scène tour à tour affligée, extatique, romantique et émue, alors qu’elle revient sur une histoire d’amour passée. À l’opposé des hits très énergiques de Blackpink, le morceau penche du côté de la pop acoustique, volontairement minimale, pour évoquer un moment de réelle vulnérabilité. Rosé semble là aussi y affirmer sa voie véritablement personnelle. En se révélant à travers une sincérité presque fragile, elle plaide pour un type d’empowerment féminin qui va à rebours des héroïnes hyper sexualisées et puissantes dont la pop mondiale tend à nous abreuver. Dans une culture (sud-coréenne, mais aussi mondiale) qui réclame toujours plus des femmes, elle semble faire sien le mantra récent de certains gourous du développement personnel, affirmant que la vulnérabilité est un pouvoir. Car, bien sûr, de la part d’une star affichant presque soixante millions de followers sur Instagram, dotée d’une beauté fascinante, surentraînée à exceller dans une industrie extrêmement compétitive… un aveu de sensibilité et de “faiblesse” permet à chacune d’entre nous de se sentir directement touchée et concernée. Cette sensibilité, toujours élégante, jamais mièvre, c’est donc un des grands talents de la magnifique Rosé. Et pour ceux qui douteraient encore de sa virtuosité, le visionnage d’une vidéo chorégraphique de son tube On the Ground suffit pour réaliser immédiatement le potentiel infini de la star. Son aura, son mélange de maîtrise et de vulnérabilité parfaitement contemporain font d’elle, bien sûr, l’incarnation rêvée de l’esprit de la collection Tiffany City HardWear, qui emprunte ses formes à l’esthétique industrielle. Une rencontre au sommet qui n’a pas fini de faire jaillir des étincelles.