14


Commandez-le
Numéro
15

On a visité la Maison Gainsbourg avec la voix off de Charlotte Gainsbourg

MUSIQUE

La maison parisienne de Serge Gainsbourg ouvre enfin ses portes au public, 30 ans après sa mort. Une expérience émouvante et intimiste portée par la voix de Charlotte Gainsbourg qui guide les visiteurs dans ses lieux figés dans le temps. 

  • Portrait officiel de Charlotte Gainsbourg, habillée en Saint Laurent par Anthony Vaccarello © Jean-Baptiste Mondino, 2023

  • Bureau-bibliothèque au premier étage de la maison Gainsbourg © Pierre Terrasson, 1991

  • Salon de la maison Gainsbourg © Pierre Terrasson, 1991

  • Couloir du premier étage de la maison Gainsbourg © Pierre Terrasson, 1991

  • Maison Gainsbourg © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Maison Gainsbourg © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Maison Gainsbourg © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Maison Gainsbourg © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

1/8

La visite de la Maison Gainsbourg avec la voix off de Charlotte

 

Dans la silencieuse rue de Verneuil du septième arrondissement de Paris, flotte dans l’air l’esprit rebelle de Serge Gainsbourg. Comme si le temps était suspendu depuis son décès, en 1991, rien ne semble bouger si ce n’est, de temps à autre, une agitation aux abords du fameux 5 bis. Célèbre pour sa façade recouverte de tags, de mots écrits d’une main tremblante et d’affiches décolorées, la maison de l’immense artiste français reprend enfin vie ce 20 septembre 2023. Tout d’abord un mausolée, entretenu par sa fille Charlotte Gainsbourg qui préférait venir se recueillir entre ses murs que sur le marbre froid de la tombe de son père, cet hôtel particulier devient aujourd’hui un musée public. Ou en d’autres termes, un lieu de pèlerinage pour les nombreux fans de Serge Gainsbourg.

 

Dorénavant, la maison de “l’homme à tête de chou” se visite. Après avoir tergiversé pendant quelques années sur l’avenir de ce lieu, l'actrice Charlotte Gainsbourg, accompagnée dans ce projet d’envergure par le soutien de Saint Laurent et de son directeur artistique Anthony Vaccarello, finit par décider d'en faire un endroit accessible à tous. Plus qu’une simple visite, c’est une immersion sensorielle à laquelle on a droit. En effet, c’est Charlotte Gainsbourg elle-même qui guide (avec un casque audio) les visiteurs entre les différentes pièces de vie restées intactes depuis 1991. D’une voix touchante, la fille de l’artiste égrène au fil des pas ses souvenirs et ses moments passés avec son père. Telle une intrusion dans l'intimité de la famille, on traverse sans faire de bruit le salon surchargé d'objets, la petite cuisine, une pièce remplie de poupées, son bureau-bibliothèque, sa salle de bain pour finir dans sa chambre où il a rendu son dernier souffle. 

  • Façade du 14 rue de Verneuil. Accueil, Musée, Gainsbarre, Librairie-Boutique © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue détaillée du manuscrit original de la Marseillaise par Claude Joseph Rouget de Lisle (1833) © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue de l'exposition provenant de la collection permanente (veste vintage à rayures de tennis ayant appartenu à Serge Gainsbourg), © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue d'exposition provenant de la collection permanente © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue d'exposition provenant de la collection permanente © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue d'exposition provenant de la collection permanente © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue d'exposition provenant de la collection permanente, “L’Homme à la tête de Chou” de Claude Lalanne (1968) © ADAGP, Paris 2023. © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue d'exposition provenant de la collection permanente © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue d'exposition provenant de la collection permanente © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue de la première exposition temporaire : Je t’aime... moi non plus © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue de la première exposition temporaire : Je t’aime... moi non plus © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Vue de la première exposition temporaire : Je t’aime... moi non plus © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Le Gainsbarre © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Le Gainsbarre © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Le Gainsbarre © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Le Gainsbarre © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Le Gainsbarre © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

  • Le Gainsbarre © Alexis Raimbault pour la Maison Gainsbourg, 2023

1/18

Le musée de la Maison Gainsbourg : retour sur la carrière du chanteur

 

Au numéro 14 de la rue de Verneuil, se situe aussi un musée dédié à la transmission de l’œuvre de Serge Gainsbourg. Pour s’imprégner de l’immense talent de son père, Charlotte Gainsbourg a imaginé un lieu qui rassemble l’intégralité des éléments de sa vie publique. Pas de recoins, ni d’alcôves, mais un long couloir peuplé des paroles manuscrites de ses plus grands titres, des couvertures de magazines, des vinyles mais aussi des vêtements. À l'extrémité de ce corridor se dresse une sculpture étonnante de Claude Lalanne, Homme assis, rebaptisée “l’homme à tête de chou” par l'auteur-compositeur-interprète. Une œuvre qu'il s'est procurée en 1974. Le parcours est aussi animé par des extraits de ses titres majeurs comme Sea, Sex & Sun (1978) mais aussi d’émissions télévisées. Une chose est sûre, la voix de l'ex-compagnon de Jane Birkin (ils ont vécu ensemble de 1969 à 1980) résonne et réveille une certaine nostalgie de l’âge d’or de la chanson française. Pour se remettre de ce fabuleux bond dans le temps, les fans de l'inoubliable star sont invités à se restaurer au Gainsbarre pour boire ou manger dans une ambiance très feutrée qui s’inspire du salon du compositeur. 

 

La Maison Gainsbourg ouvre le 20 septembre au 5 bis rue de Verneuil, à Paris, et le musée ouvre à la même date au 14 rue de Verneuil.