235


Commandez-le
Numéro
15 Snoop Dogg, Biopic, Black Panther

Snoop Dogg : 5 anecdotes folles que l'on aimerait voir dans son biopic

Musique

La nouvelle, annoncée il y a quelques jours par le média Variety, a ravi les fans de hip-hop américain. Allen Hughes, co-réalisateur du film culte Menace II Society (1993) et Joe Robert Cole, co-scénariste de Black Panther : Wakanda Forever (2022) travaillent sur un biopic consacré au rappeur californien Snoop Dogg, L'artiste charismatique et prolifique âgé de 51 ans collaborera même au long-métrage produit par Universal Pictures. En attendant d'en savoir plus sur ce projet alléchant (qui n'a ni titre, ni date de sortie), voici les anecdotes truculentes que l'on aimerait voir retranscrites à l'écran et qui font partie intégrante de l'image bling et délirante de cette légende vivante.

Snoop Dogg © DR Snoop Dogg © DR
Snoop Dogg © DR

1. 422 000 dollars - en cash - dans un bagage Louis Vuitton

 

Comme les membres du grand banditisme, Snoop Dogg circule avec beaucoup d'argent en cash sur lui. En 2015, le rappeur californien était en tournée en Europe. Et alors qu'il s'apprêtait à prendre un avion privé en Italie (pour se rendre à Londres), il a été arrêté par les autorités du pays qui ont trouvé dans l'un de ses bagages siglé Louis Vuitton 422 000 dollars (soit 409 000 euros environ) en cash. Le problème c'est qu'en Europe, la somme maximale autorisée à être transportée dans un avion privée est de 10 000 euros. L'avocat de Snoop Dogg a dû expliquer qu'il s'agissait là de l'argent provenant des concerts et non d'une quelconque activité illégale. Le rappeur a donc dû s'acquitter d'une amende, qui au vu de ce qu'il gagne, semble être une pacotille. Il s'agit-là de l'un des nombreux démêlés de l'interprète de Sensual Seduction (2007) avec la justice. Il a aussi été arrêté en possession de drogue et d'arme.

 

2. Des featurings à prix d'or


En avril dernier, Snoop Dogg révélait lors du podcast Full Send que pour une collaboration avec lui, il fallait compter 250 000 dollars minimum (soit 242 202 euros environ). Celui qui a déjà posé son flow reconnaissable entre mille sur des morceaux d'Heidi Klum, Eddie Murphy et Katy Perry a ajouté qu'il fallait cependant débourser encore plus (soit le double) si on voulait le voir se déhancher, paré de bijoux et de looks extravagants, distillant sa nonchalance légendaire dans un clip. Mais à ce prix-là, il précise : "Et tu n’as qu’une heure pour filmer.”

La vidéo de "Who Am I (What's My Name)?" (1993) de Snoop Dogg

3. Un joint à la Maison-Blanche


Fumeur de cannabis notoire, Snoop Dogg emploie une personne juste pour lui rouler ses joints. Il a d'ailleurs confié cette année l'avoir augmenté en raison de l'inflation (la personne était payée jusqu'alors 50 000 dollars à l’année). Il a aussi publié en 2012 un livre "à fumer" (Rolling Words : Snoop Dogg's Smokable Song Book) dont les pages se transformaient en papier à rouler. Mais Snoop Dogg n'a aucune limite dans la consommation de sa passion. Celui qui a été banni de Norvège pendant deux ans parce qu'il détenait sur lui, à l'aéroport, une très grand quantité de marijuana, a avoué lors de son émission GGN en 2014 s'être déjà allumé une "cigarette magique" lors d'une visite à la Maison-Blanche. Il aurait dit aux services secrets qu'il devait aller aux toilettes pour ne pas se faire remarquer. Quatre ans plus tard, le rappeur était filmé en train de fumer un joint devant la Maison-Blanche tout en insultant le président en place : Donald Trump.

 

4. L'aventure rastafari

 

Calvin Cordozar Broadus, Jr. (de son vrai nom) était, dès l'enfance, surnommé par sa mère "Snoopy", en raison de sa ressemblance avec le personnage de chien de la bande dessinée Peanuts. Il a donc opté pour le pseudo Snoop "Doggy" Dogg (ensuite raccourci) en se lançant dans la musique. Mais en 2012, l'artiste décide de faire une pause dans le gangsta rap après une révélation spirituelle en Jamaïque. Il se lance alors à fond dans le reggae avec un album (Reincarnated, sorti en 2013) et un documentaire et se fait appeler Snoop Lion. Lors d'une conférence de presse à New York, le rappeur alors âgé de 40 ans déclare : "Je suis allé au temple où un grand prêtre m'a demandé mon nom, je lui ai dit 'Snoop Dogg'. Il m'a regardé droit dans les yeux et m'a dit 'Plus maintenant. Vous êtes la lumière, vous êtes le lion'. Et là, c'est comme si j'avais commencé à comprendre pourquoi j'étais venu dans ce lieu." Il ajoute au même moment être la réincarnation de Bob Marley et dit s'être toujours senti rastafari. Depuis, évidemment, Snoop Dogg a continué d'enfumer son monde avec d'autres réinventions notamment avec le pseudo Snoopzilla, version funk de Snoop, en 2013.

Snoop Dogg dans son livre "Ça fume en cuisine !" (Éditions Solar) Snoop Dogg dans son livre "Ça fume en cuisine !" (Éditions Solar)
Snoop Dogg dans son livre "Ça fume en cuisine !" (Éditions Solar)

5. Une carrière culinaire pas si fumeuse


En plus d'être acteur à ses heures perdues (on l'a vu notamment cette année dans Day Shift sur Netflix aux côtés de Jamie Foxx et Dave Franco), le rappeur californien a une passion pour la cuisine. Il anime depuis 2016 avec la personnalité de la télévision américaine Martha Stewart une émission culinaire croustillante intitulée Martha & Snoop's Potluck Dinner Party (diffusée sur VH1). Les deux stars (qui forment un duo improbable mais attachant) y cuisinent pour leurs amis célèbres dans une atmosphère détendue. Pour ceux qui ne comprennent pas bien l'anglais, Snoop Dogg a aussi sorti un livre (traduit en français aux éditions Solar en 2019) intitulé Ça fume en cuisine !. Ceux qui sont au régime passeront leur tour puisque parmi les cinquante recettes cultes du rappeur, on trouve des pancakes, des brownies, du poulet frit, des tacos à la farine de maïs, des quesadillas au fromage, des gaufres au poulet, une dinde aux herbes, sauce au jus de viande ou encore un moelleux au chocolat... De quoi trouver de l'inspiration pour un menu de repas de noël 2022 roboratif et pop.

 

Le biopic consacré à Snoop Dogg n'a pas encore de date de sortie.