222


Commandez-le
Numéro
30

Le pianiste Sofiane Pamart intègre 6 titres inédits à son album “Planet”

Musique

Pur produit du Conservatoire, le virtuose Sofiane Pamart dévoile six nouveaux titres dans une version “gold” de son album “Planet”, sorti en novembre 2019. Entre souvenirs de voyage et destinations fantasmées, il transcrit en musique les panoramas du monde et chaque morceau de ce disque porte le nom d’une ville.

“Planet” de Sofiane Pamart. Edition Gold.

La nuit, dans le désert de Zagora, il n’y a rien d’autre que le sable, l’air et les étoiles. La surface brune s’étend à l’infini et invite à la méditation autant qu’elle provoque le vertige. Perdu dans les plaines silencieuses du Maroc, Sofiane Pamart se lance un défi : transcrire en musique les panoramas du monde. Armé de 36 touches noires et 52 blanches, il fait sonner les métropoles grouillantes, les îles du Pacifique Sud, les ruines de Carthage, les clubs enfumés de Chicago… En novembre 2019, Sofiane Pamart sort l’album Planet .

 

Aujourd’hui, le disque fait peau neuve avec une version “gold”: six nouveaux titres s’ajoutent au douze déjà présents. Parmi ces morceaux inédits on compte Berlin ou encore Nara qui évoque le deuil et dont le clip a été tourné au Japon.

 

Dans un monde idéal, Sofiane Pamart sirote un cocktail à la table de Jacques Brel, Barbara et… Salvador Dalí : “Des gens qui défendent la liberté de la création en plus d’avoir de l’audace”, avance-t-il. Ceux que le pianiste côtoie au quotidien décrivent plutôt l’enfer des banlieues que le port d’Amsterdam et préfèrent les ornements dentaires à la moustache excentrique. Il a composé pour le Belge Scylla, pour le très engagé Médine, l’un des premiers à lui avoir fait confiance, Guizmo, Kery James, Vald ou encore Gaël Faye, “l’un des rares à bosser régulièrement avec des musiciens”, glisse-t-il. Des collaborations fructueuses qui lui octroient l’étrange statut de “pianiste que les rappeurs s’arrachent”.

 

 

Planet (édition gold), de Sofiane Pamart, disponible.