224


Commandez-le
Numéro
11

Sonbest, le rappeur taciturne venu de Colmar

Musique

Le public le découvrait en 2018 avec un premier EP nerveux intitulé “Immersion”. En début d’année, le rappeur Sonbest revenait avec une série de freestyles pour annoncer son nouvel opus, “LOTUS”, à paraître ce vendredi 12 juin. Originaire de Colmar, il échappe au rap parisien ou marseillais en mêlant ses propres influences, entre le cloud rap et la trap. 

SONBEST - XO

Sur un fond de nuit étoilée, un visage couvert de paillettes se détache. Un vrombissement de moteur annonce le flow incisif qui suit. Le clip de XO présente un Sonbest tout de cuir vêtu, abandonné au milieu d'un décor où la nature a repris ses droits. Sorti en mai dernier, le clip de XO vient trancher avec l'esthétique développée jusqu’alors par le rappeur. Plus tôt cette année, Sonbest sortait une série de freestyles, initiée par le morceau GRIND MODE #1. Noir et blanc, format 4:3, on y retrouve le rappeur en bas des blocs pour un titre au style old school, digne du meilleur des années 90. 

 

Originaire de Colmar, Sonbest échappe aux carcans du rap parisien. Si l’on peut comparer sa voix à celle de Dinos, la ressemblance s’arrête là. Le style de Sonbest mêle les influences entre cloud rap et trap dès son premier EP, Immersion, paru en 2018. Du débit nerveux de On peut à la guitare languissante de Tout foutu en l’air, le rappeur y déploie l’étendu de son répertoire, en seulement 6 morceaux. 

 

Avec LOTUS, son second EP, dont la sortie est prévue pour le 12 juin, le rappeur prend un virage radical, annoncé par le clip de XO. Les textes langoureux remplace les freestyles. Poison, morceau liminaire du disque, annonce la couleur : “Jsuis comme un poison dans tes veines / J’prends de l’emprise sur ton mental, sur ton âme”. En 7 titres, Sonbest dévoile un nouveau visage, teinté d’amertume. S’éloignant du rap, il prend parfois la liberté de flirter avec le chant, comme sur Panthère. Le piano a la part belle dans ce nouvel opus, rythmant des morceaux taciturnes et dangereux. Un univers qui n’est pas sans rappeler le monde baignant dans le désespoir que Laylow imagine dans son premier album, TRINITY. Poisseux, sombre et pernicieux : le rap de demain s'entoure d’une aura verdâtre, aussi effrayante que fascinante. 

 

LOTUS, disponible à partir du 12 juin 2020.