225


Commandez-le
Numéro
26

Atticus Ross et Trent Reznor, les compositeurs favoris de David Fincher qui règnent sur Hollywood

Musique

Doublement nommés pour les BO de "Mank" et de "Soul", le duo Ross-Reznor a remporté hier soir son deuxième Oscar. Un carton plein pour les deux compositeurs favoris d’Hollywood, qui travaillent main dans la main depuis la bande originale de "The Social Network", leur premier grand succès. Retour sur leur parcours en 5 BO de légende. 

Atticus Ross et Trent Reznor en Saint Laurent à la cérémonie des Oscars 2021 © Anthony Vaccarello

Avant de collaborer pour le cinéma, Atticus Ross et Trent Reznor font déjà la paire. Dès le début des années 2000, ils multiplient les projets jusqu’à fonder en 2010 le groupe de rock industriel How To Destroy Angels, avec Mariqueen Maandig et Rob Sheridan. Principalement connus pour le projet de rock industriel – encore – Nine Inch Nails, dont Trent Reznor est le leader, c'est David Fincher qui fera briller le duo pour la première fois à Hollywood. Alors qu'ils viennent de remporter leur second Oscar, Numéro revient sur les films et les séries qui ont marqué leur carrière. 

1. The Social Network (2010), de David Fincher, disponible sur Netflix 

 

Quand il réalise The Social Network, David Fincher connaît déjà bien le duo ; en 1995, il avait utilisé un remix de Closer, de Nine Inch Nails, pour le générique de Seven. Il fait donc appel à eux pour son film sur la création de Facebook et mise sur leur sens de la musique atmosphérique et organique pour donner corps à son histoire. Le thème principal du film, Hand Covers Bruise, entre le minimalisme apaisant du piano et les inquiétantes nappes de synthé en dents de scie, est la personnification même du personnage de Zuckerberg : elle lui colle à la peau. À travers toute la bande sonore du film, le monde et l’état d’esprit du jeune ingénieur sont dessinés à la perfection dans toutes leurs contradictions. Cela vaut à notre duo son premier Oscar, ainsi qu’un Golden Globe ; un bilan de bon augure pour le début de leur folle aventure à Hollywood. 

2. Gone Girl (2014), de David Fincher, disponible sur Prime Video

 

Avec Gone Girl, c’est la troisième fois que Fincher collabore avec Ross et Reznor. Depuis le succès de The Social Network, ils s’étaient déjà retrouvés en 2011 sur Millénium : Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes. Le duo s’illustre à merveille dans le genre du thriller, orchestrant pour Gone Girl une atmosphère de doux malaise et de mélancolie malsaine. D’après Reznor, le cahier des charges de Fincher était assez simple : il s’agissait de recréer la fausse authenticité de la musique “relaxante” des salons de massage, qui finit toujours par sembler presque inquiétante. Cette fois encore, la bande originale est nommée aux Golden Globes ainsi qu’aux Critics’ Choice Movie Awards. 

3. Watchmen (2019), de Damon Lindelof, disponible sur OCS

 

En 2019, on retrouve le duo sur la bande originale de Watchmen, série de super-héros diffusée sur HBO. Si Atticus Ross s’était déjà essayé avec brio à l’exercice en composant pour La Part du Diable et Outcast, c’est la première fois que Trent Reznor s’attaque à l’univers des séries. L’uchronie, inspirée du comics éponyme, donnera lieu à trois albums de 15 titres rythmés et graphiques. Si la patte indus’ des deux producteurs est particulièrement reconnaissable, on est loin des productions atmosphériques et plus expérimentales qui habillaient les films de Fincher. Décidément abonnés aux récompenses, ils récolteront leur premier Emmy pour cette belle performance. 

4. Mank, de David Fincher, 2020 

 

Si la bande originale de Soul n’avait pas remporté l’Oscar, c’est probablement celle de Mank, dernier film de David Fincher diffusé sur Netflix, qui aurait décroché la statuette. Le film en noir et blanc fondé sur la vie du scénariste de Citizen Kane, Herman J. Mankiewicz, est un hommage au cinéma des années 1930, et la musique en témoigne parfaitement. Les références au film noir et à la musique de Bernard Herrmann (compositeur de la bande originale de Citizen Kane) sont subtilement travaillées, entre dédicace et pastiche, avec une forme de légèreté qu’on ne connaissait pas chez les deux producteurs. 

5. Soul (2020), de Pete Docter et Kemp Powers, disponible sur Disney+



Oscar du Meilleur film d’animation, Soul a aussi été récompensé pour sa musique originale. Une récompense justifiée et méritée pour le dernier film Pixar racontant les tribulations intersidérales d’un pianiste professionnel qui dit ne vivre que pour la musique et se retrouve confronté à sa propre mort. La place de la musique jazz est prépondérante et partie prenante de l’histoire du film. Pour cette bande son, Ross et Reznor se sont associés à d’autres musiciens professionnels, comme Jon Baptiste, pianiste jazz qui prête son incroyable doigté au héros du film et à qui l’on doit plusieurs morceaux originaux. C’est surtout dans « l’autre monde » que l’on retrouve le travail sonore de Ross et Reznor, avec des titres censé refléter le caractère céleste et effervescent des plaines de l’au-delà ; et là encore, on les retrouve là où on ne les attendait pas. Entre les morceaux jazz instrumentaux et la musique électronique et onirique des deux producteurs, c’est toute la dualité des deux mondes représentés qui est réaffirmée, offrant aux spectateurs un réel voyage musical.