575

Interview: le DJ Sven Løve célèbre les 20 ans de la soirée Cheers au Badaboum

 

Soirée house garage entrée dans la légende parisienne, la Cheers initiée par Sven Løve et Greg Gauthier, fête son 20e anniversaire au Badaboum le samedi 30 janvier. Un évènement incontournable pour les amoureux de musiques électroniques.

Témoin et acteur clef de la musique électronique en France depuis les années 90, Sven Løve a participé à son essor avant même que les Daft Punk ne soient des stars et la French Touch un mouvement au succès mondial. En 1996, il crée ainsi avec son ami d’enfance Greg Gauthier sa première soirée (officielle) 100% house et garage à l’Érotika dans le quartier de Pigalle. Après avoir occupé les grands temples parisiens qu'ont été le Queen ou le Dancing de La Coupole, la Cheers s'installe ce samedi 30 janvier au Badaboum pour un anniversaire exceptionnel. Le DJ qui a beaucoup fait parler de lui récemment en coécrivant avec sa sœur, Mia Hansen-Løve, le film Eden – consacré à l’émergence de la scène électronique en France – revient pour Numéro sur ces années où l’insouciance et l’amour du son régnaient en maîtres dans les clubs. 

Sven Løve photographié par Andrew Kovalev

 

Style : Tatiana Blinova

Ecoutez We Fall Down But We Get Up.

Numéro : En quoi la Cheers se distiguait-elle des autres soirées parisiennes lorsque vous l’avez lancée en 1996 à l’Érotika ?

 

Sven Løve  : Notre soirée est apparue au moment où la musique garage [une musique house qui se caractérise notamment par la présence de voix] connaissait son âge d’or avec un label comme Soulfuric ou les productions des Basement Boys. Or c’était la musique qui nous passionnait. Nous avons accompagné ce mouvement comme celui du gospel garage, ces morceaux gospel revisités par la house. Surtout, la Cheers s’est toujours voulue hétéroclite, le public très mélangé. Nous n’avons jamais fait de sélection à l’entrée sur les habits. Nous ne voulions pas d’une soirée où les gens venaient pour se regarder... mais pour s’amuser. C’est ce qui a fait sa différence très rapidement.

 

Pourquoi a-t-on l'impression que l’hédonisme de ces années a peu à peu perdu du terrain ?

 

Cette époque était en effet marquée par une insouciance, une énergie et un hédonisme fous. Les gens voulaient faire la fête sans penser au lendemain ou à l’avenir. Et puis le 11 Septembre a changé la donne... suivi par les nombreuses crises économiques. L’euphorie est retombée. La musique est devenue plus introspective, plus mélancolique. Mais cela a donné naissance à de très beaux morceaux également.

 

Quel est le titre que vous passerez forcément pendant la soirée ?

 

La soirée anniversaire est placée sous le signe de la nostalgie. Nous allons faire plaisir au public qui nous suit depuis toujours en jouant les morceaux iconiques de la Cheers. Je pense notamment à la version house de “We Fall Down But We Get Up” chanté par Donnie McClurkin. C'est un choix très sentimental puisque son texte parle de renaissance, de la capacité de l’être humain à se relever plus fort qu’il ne l’était après avoir sombré. C’est un message qui nous va très bien.

 

Le Badaboum, 2 bis, rue des Taillandiers, Paris XI

Evènement Facebook

 

 

Propos recueillis par Thibaut Wychowanok

L’auteur du roman culte “Trainspotting” annonce son premier album d’acid house
876

L’auteur du roman culte “Trainspotting” annonce son premier album d’acid house

Musique Irvine Welsh, l’écrivain écossais à l’origine du scénario du légendaire “Trainspotting”, va sortir un album d’acid house pour “contrecarrer la nouvelle scène dénuée de joie”. Irvine Welsh, l’écrivain écossais à l’origine du scénario du légendaire “Trainspotting”, va sortir un album d’acid house pour “contrecarrer la nouvelle scène dénuée de joie”.

Yaeji, l’artiste coréenne qui donne un nouveau souffle à l’électro lounge
850

Yaeji, l’artiste coréenne qui donne un nouveau souffle à l’électro lounge

Musique Avec son électro lounge teintée de hip-hop, la Coréenne Yaeji redonne ses lettres de noblesse à un genre souvent délaissé car trop anecdotique. Découvrez le clip One More dans lequel la quiétude et les lumières bleues sont au rendez-vous.     Avec son électro lounge teintée de hip-hop, la Coréenne Yaeji redonne ses lettres de noblesse à un genre souvent délaissé car trop anecdotique. Découvrez le clip One More dans lequel la quiétude et les lumières bleues sont au rendez-vous.    

Qui sont les nouvelles muses du R’n’B britannique ?
845

Qui sont les nouvelles muses du R’n’B britannique ?

Musique Dans la lignée de Jorja Smith, elles s’appellent Mahalia, Ama Lou et Ray BLK, et leur musique, magnétique et novatrice, séduit aujourd’hui des artistes comme Drake ou Gorillaz. Dans la lignée de Jorja Smith, elles s’appellent Mahalia, Ama Lou et Ray BLK, et leur musique, magnétique et novatrice, séduit aujourd’hui des artistes comme Drake ou Gorillaz.

Camélia Jordana dénonce les violences policières dans son nouveau clip “Freddie Gray”
850

Camélia Jordana dénonce les violences policières dans son nouveau clip “Freddie Gray”

Musique Dans son nouveau clip, Camélia Jordana rend un hommage vibrant à Freddie Gray, jeune Afro-Américain de 25 ans disparu tragiquement en 2015. Il avait été grièvement blessé par la police de Baltimore avant de perdre la vie à l’hôpital. Dans son nouveau clip, Camélia Jordana rend un hommage vibrant à Freddie Gray, jeune Afro-Américain de 25 ans disparu tragiquement en 2015. Il avait été grièvement blessé par la police de Baltimore avant de perdre la vie à l’hôpital.