236


Commandez-le
Numéro
11 u.r.trax

7 productrices et chanteuses électroniques à suivre de près

MUSIQUE

Plus ouverte d’esprit et moins masculine qu’à ses débuts, la musique électronique laisse de plus en plus d’artistes féminines tracer leur route dans le circuit des clubs et des festivals. Tour d’horizon des Chloé, Nina Kraviz et Miss Kittin de demain.

1. Vitesse X

 

Cette productrice, chanteuse et Dj basée à New York (Brooklyn plus exactement) venue du rock fascine autant par son image, très inspirée des années 2000, que par sa musique. Lorgnant du côté de la pop, de l’électro, de la trance, de la jungle et de l’electronica, cette artiste débutante inspirée par Radiohead, Massive Attack, Aphex Twin et Four Tet a rapidement trouvé son public. Son premier album, Us Ephemeral, truffé de tubes tels que le puissant Potential Energy, réinvente l’eurodance en lui apportant une dimension onirique.  

 

Us Ephemeral (2022) de Vitesse X disponible sur toutes les plateformes.

2. TDJ

 

La Montréalaise aux allures de mannequin Geneviève Ryan Martel, mieux connue sous les noms de Ryan Playground et TDJ (Terrain de Jeux), a déjà à son actif plusieurs singles et EP. Celle qui a commencé le chant et la guitare à l’âge de 14 ans a le don pour allier des sonorités emo et pop à de la techno, de l’eurodance et de la trance. Comme une capsule temporelle, sa musique nous replonge directement dans les années 90 et 2000, quand le DJ et producteur néerlandais Tiestö faisait danser la planète.

 

Addictive/Predictive (2022) de TDJ disponible sur toutes les plateformes.

3. Kelly Zutrau de Wet

 

Avec trois albums à son actif, dont le très beau Letter Blue, l’artiste multi-instrumentiste, mannequin et peintre Kelly Zutrau compose et chante depuis maintenant huit ans pour le groupe américain Wet. Sur des mélodies électro-pop, dream pop et synthpop, sa voix sensuelle (légèrement auto-tunée) fait des merveilles. Déjà bien établi dans la scène indépendante américaine, Wet a déjà collaboré avec la réalisatrice et actrice Gia Coppola pour le clip de leur morceau Bound qui comprend un featuring de Blood Orange

 

Letter Blue (2021) de Wet, disponible sur toutes les plateformes.

4. u.r.trax 

À seulement 19 ans, la jeune prodige de la techno française u.r.trax a déjà un CV long comme le bras. Inès Boullant (de son vrai nom) s’est déjà fait un nom à l’international, se produisant, alors qu'elle était encore mineure, dans toute l'Europe. Depuis qu’elle a 16 ans, u.r.trax joue dans des soirées en vogue comme les Possession, la Concrete ou encore Dehors Brut à Paris. Elle a également sorti plusieurs EP efficaces et brutaux qui nous projettent directement au Berghain, le mythique club berlinois. 

 

u.r.trax est programmée le 16 juillet prochain au Panoramas Festival à Morlaix.

5. Doss

 

En une poignée d'EP percutants, Doss a réussi à attiser la curiosité du milieu électronique. Le tout, sans jamais rien révéler de personnel sur elle. Si l’on connaît son visage, on ignore tout de sa biographie et de son parcours hormis qu’elle est DJ, productrice et compositrice depuis 2014 et qu’elle évolue entre New York et Baltimore. Il faudra donc laisser parler la musique d’elle-même ainsi que ses paroles et titres de morceaux (l’une de ses chansons s’appelle Puppy  - "chiot" en français - car un ex la surnommait ainsi). Les morceaux de Doss, impressionnants, mixent l’hyperpop, la techno, le shoegazing et la trance dans un tourbillon sonore qui provoque souvent l’euphorie. Avec seulement quelques mots scandés qui parlent de choses intimes, elle évoque à la fois Shygirl, Róisín Murphy et les grandes chanteuses house des années 80 dans sa façon de mêler quelque chose de très émotionnel et le sentiment d’être dans une rave bondée.

 

Jumpin' (2022) de Doss, disponible sur toutes les plateformes

6. Eloi 

 

Inspirée par les sonorités coldwave, synthpop et hyperpop, la jeune artiste française Eloi détonne dans le paysage électronique. La productrice, compositrice et interprète sortira le 15 avril une reprise étonnante et réussie de Wejdene, intitulée Jtm de ouf qui amène la jeune chanteuse française adulée par les adolescents du côté de l’hyperpop et de l’eurodance. Si pour l’instant, on sait encore peu de choses personnelles sur Eloi, qui vient de rééditer son premier EP, on en apprendra sans doute plus en la découvrant bientôt sur scène lors des festivals Les Inouïs du Printemps de Bourges, Art Rock et Macki Music. 

 

Jtm de ouf (2022) d'Eloi, disponible à partir du 15 avril sur toutes les plateformes.

7. Morfine
 

Connue en tant que journaliste, la Niçoise Estelle Morfin a réussi sa transition vers le métier de productrice. Elle oscille aujourd'hui entre deux identités musicales, officiant sous l’alias Morfine ou sous le nom de Roman Delore. Morfine est plus adepte des sonorités pop magnifiées par sa voix cristalline. Du côté de son projet Roman Delore, l’artiste s’aventure vers la techno, l’ambient et la musique expérimentale. La jeune femme compte désormais plusieurs EP à son actif en plus d’être résidente sur la radio Rinse France et son premier album, Blinding Nights (signé Morfine) qui sortira le 14 avril prochain devrait l'imposer un peu plus dans les noms qui comptent sur la jeune scène électronique française. 

 

Blinding Nights (2022) de Morfine disponible sur toutes les plateformes à partir du 14 avril.