07 Février

Tiny Desk Concert : quand les stars chantent dans un bureau minuscule

 

Au Tiny Desk – bureau minuscule en français – les grands noms de la musique se bousculent. À la clé, une performance live unique et ultra médiatisée. Et onze ans après sa création, il ne désemplit pas. Retour sur l’histoire du mythique Tiny Desk Concert.

Par Ophélie Manya

Blood Orange chez NPR Music pour le Tiny Desk Concert

Installé derrière un bureau planté au milieu d’étagères remplies de bibelots, le producteur multi-instrumentiste Blood Orange effleure les touches de son piano et entonne les premiers mots de son titre By Ourselves. En réalité, cette scène atypique est le bureau de Bob Boilen, musicien et journaliste à la National Public Radio (Washington) et, accessoirement, créateur du Tiny Desk Concert

 

Pendant une vingtaine de minutes, Bob Boilen met donc à disposition son bureau, peu esthétique certes, mais chaleureux. Un aspect intellectuel conservé à chaque performance, même lorsque le farfelu Tyler The Creator envahit l’espace exiguë avec sa bande, ou que Mucca Pazza, orchestre de vingt-trois membres, s’empare des locaux de la rédaction avec ses trombones et ses grosses caisses. Et la liste d’artistes invités ne s’arrête pas là. Depuis maintenant plus de dix ans, le Tiny Desk est devenue une référence dans le milieu musical. De grands artistes, tous genres confondus, participent à l’émission (Wu-Tang Clan, Florence + The Machine, Erykah Baduh, Daniil Trifonov) et la plateforme s’applique à faire émerger de nouvelles voix. C’est ainsi que le Tiny Desk Concert compte aujourd’hui plus de 700 performances à son compteur.

Mucca Pazza chez NPR Music pour le Tiny Desk Concert

 

À l’origine, une idée improbable

 

Ce succès, Bob Doilen ne l’avait pas prévu. Peu le savent, mais le concept du Tiny Desk Concert est né d’une blague, celle de Stephen Thompson, journaliste et critique pour NPR Music. Avec son collègue (Bob Boilen donc), ils assistent au concert de Laura Gibson dans un à bar à Austin, en plein festival South By Southwest. Malheureusement, l’endroit est trop bruyant et les deux journalistes sont donc incapables de se faire un avis concret sur l’artiste. À la fin de la représentation, Stephen Thompson apostrophe la chanteuse et lui conseille, en plaisantant, de venir jouer dans les locaux de NPR, bien plus silencieux. Trois semaines plus tard, l’artiste s’installe dans le petit bureau de Bob Boilen. 

 

En 2008, le premier Tiny Desk Concert est posté sur Internet : une vidéo de qualité médiocre, filmée par une caméra installée et réglée par Bob Doilen lui-même face à des étagères quasiment vides. Le nom de l’émission est évident : “Tiny Desk”, comme la taille de son bureau. Un nom parfait puisqu’il fait aussi référence au groupe de musique Tiny Desk Unit, dont Doilen était membre dans les années 70. Depuis, l’équipe compte un ingénieur du son et un vidéaste. En 2016, pour la première fois, le Tiny Desk quitte le siège de la NPR et emménage au sein même de la Maison Blanche le temps d’un concert. Pour l’occasion, le chanteur Common, accompagné de musiciens, interprète deux titres de son album Black America Again. Pour ce qui est du cadre, il reste fidèle à celui du bureau de Boilen : la caméra est posée dans la bibliothèque présidentielle.

Common à la Maison Blanche pour le NPR Music Tiny Desk Concert

Un dénicheur de talents  

 

Avec une chaîne YouTube suivie par plus de 2 400 000 abonnés et des vidéos qui dépassent systématiquement le million de vues, la rédaction de la National Public Radio en profite : elle promeut des talents émergents et lance le Tiny Desk Contest. Une compétition dans laquelle plusieurs artistes – non signés sur un label – sont filmés et interprètent des compositions originales. L’heureux gagnant, sélectionné par sept membres de la rédaction et invité à se produire dans le Tiny Desk Concert, remporte près de 10 000 dollars. Un véritable tremplin pour les vainqueurs à l’image de Gaelynn Lea, gagnante de l’édition 2016, qui avait entamé sa première tournée en Europe. Quant à Fantastic Negro (gagnant de l’édition 2015) il est nommé pour la première fois de sa carrière aux Grammy Awards dans la catégorie meilleur album blues contemporain. La cérémonie aura lieu le 10 février prochain.

Sampha chez NPR Music pour le Tiny Desk Concert

NuméroNews