Advertising
Advertising
05 Juin

“Ça change de ceux qui font de la musique pour prendre plein de drogue.” Le top 10 des Chemical Brothers

 

Près de 25 ans de carrière, un nouvel album intitulé “No Geography” et toujours ce don inégalé pour les tubes. Ed Simons et Tom Rowlands des Chemical Brothers, nous livrent une sélection à deux voix.

Par La rédaction

1. Sébastien Tellier – La Ritournelle

Ça me rappelle ce qu’on écoute à Ibiza. Les paroles sont malignes, elles défilent sans qu’on s’en rende compte, alors on remet le disque, immédiatement, pour vérifier qu’on n’a rien raté. Cet album est très émouvant et beau, dans un genre assez inédit.

Sébastien Tellier – “La Ritournelle”

2. Arthur Russell – A Little Lost

On le connaît surtout pour sa contribution à la disco, mais j’ai découvert cette chanson douce. Juste avec un violoncelle, il chante des mots très simples, naïfs, mais touchants. J’aime beaucoup cette facette-là.

Arthur Russell – “A Little Lost”

3. Tindersticks – If You’re Looking for a Way Out

Une reprise du groupe Odyssey, une ballade très triste qui a quelques années maintenant. L’interpré- tation est intéressante dans le genre gothique, un peu dark, mais sans doute se complaît-on parfois dans une certaine tristesse.

Tindersticks – “If You’re Looking for a Way Out”

4. Roots Manuva – Witness

Un titre brillant. Les rythmes sont étranges, ça sonne assez sauvage, électronique et très dub en même temps. On le joue souvent dans notre loge avant nos concerts.

Roots Manuva – “Witness”

5. Khonnor – Megan’s Present

Un gamin qui enregistre des ballades électroniques dans sa chambre. Il chante très doucement, pour ne pas réveiller ses parents. C’est incroyablement jeune, étrange et sobre à la fois. Ce morceau-là est plutôt noisy, tout en craquements, avec une superbe mélodie. Ça me rappelle My Bloody Valentine.

Khonnor – “Megan’s Present”

6. The Magic Numbers – Hymn for Her

Deux frères et deux sœurs qui chantent en chœur. On dirait des reprises, mais ce sont des morceaux originaux. Lorsqu’ils jouent à Londres, le public reprend toutes les paroles. Il s’en dégage un enthousiasme, un sentiment de partage étonnant. Ça change de tous ces groupes qui font de la musique pour secouer la tête et prendre plein de drogue.

The Magic Numbers – “Hymn for Her”

7. This Mortal Coil – Song to the Siren

Reprise de Tim Buckley. Encore une chanson atrocement triste. Ça doit être l’hiver qui me fait ça. Je l’écoutais dans le noir quand j’étais adolescent [rires]... La voix est toujours aussi belle. On a donné ce nom à la toute première chanson qu’on a composée avec Tom.

This Mortal Coil – “Song to the Siren”

8. Kraftwerk – Neon Lights

Je les adorais quand j’étais jeune. Je ne les avais pas écoutés depuis une éternité et je les ai vus en concert cette année. J’ai à nouveau réalisé com- bien cette chanson était magnifique. Les gens ont souvent une vision glaciale de Kraftwerk, alors que leur musique est très émouvante et parfois tendre.

Kraftwerk – “Neon Lights”

9. New Order – Everything’s Gone Green

Je devais avoir seize ans quand j’ai compris que cette musique était différente de tout ce que j’avais entendu jusqu’alors. De l’électronique avec le côté perdu du rock, cette même urgence. Brute, désespérée, pleine de vie, sur la brèche. Quelque chose de très poétique, comme un flash d’inspiration.

New Order – “Everything’s Gone Green”

10. Emmylou Harris & Daniel Lanois – Waterfall

Sur l’album Wrecking ball. Ce drôle de disque a failli ruiner la carrière de cette fameuse chanteuse de country américaine. Daniel Lanois a coécrit les paroles, et tout composé. Le mariage entre sa voix, si pure, et cette musique, si bizarre... est assez parfait.

Emmylou Harris & Daniel Lanois – “Waterfall”

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising