231


Commandez-le
Numéro
29 Aya Nakamura

7 excellents prétendants au titre de tube de l'été 2022

Musique

Après plus de deux ans de pandémie, les tubes de l'été semblent plus nécessaires que jamais. Synonymes d'insouciance, de soirées infinies sur la plage et de danses en club sans lendemains qui déchantent, ces hits solaires ont le mérite de mettre tout le monde d'accord sur le dancefloor. Et cette année, les titres qui peuvent prétendre à devenir des remèdes musicaux à ces temps troublés sont nombreux, de l'hymne house anticapitaliste Break my Soul de Beyoncé à la ballade reggae chaloupée et incendiaire Light My Fire de Gwen Stefani et Sean Paul.

1. Light My Fire (2022) de Sean Paul featuring Gwen Stefani et Shenseea

 

On ne compte plus le nombre de tubes du chanteur de reggae et de dancehall originaire de Kingston (en Jamaïque) Sean Paul. Cette fois-ci, l'artiste qui a collaboré avec Beyoncé fait équipe avec l'icône ska-pop Gwen Stefani, ex-leadeuse de No Doubt et la chanteuse de dancehall jamaïcaine Shenseea sur une pépite reggae sensuelle, chaloupée et entraînante bien nommée Light My Fire. Quelque part entre le nonchalant et sexy Man Down (2011) de Rihanna et l'inusable Doo Wop (That Thing) (1998) de Lauryn Hill, la ritournelle gorgée de soleil est irrésistible.

2. As It Was (2022) d'Harry Styles

 

L'ex membre de One Direction bat tous les records avec son dernier album, Harry's House et son single As it Was. Dans cette mélodie pop douce-amère accrocheuse et pleine de nostalgie, Harry Styles est au sommet de son art, soit celui de nous donner envie de danser de manière burlesque avec la larme à l’œil, des papillons dans le ventre et une veste colorée signée Gucci.

3. Potion (2022) de Calvin Harris, Dua Lipa, Young Thug

 

En 2018, le producteur et DJ écossais Calvin Harris et la pop star britannique Dua Lipa sortaient le tube de l’été de l’année : One Kiss, un hit électronique irrésistible cumulant 795 millions de vues sur YouTube. En 2022, les deux artistes collaborent de nouveau sur un titre qui, une fois encore, devrait faire le tour des plages, des bars à ciel ouvert et des clubs lors de la prochaine saison estivale. Intitulé Potion, le morceau électro-pop-funk-disco très sensuel, rétro-futuriste et dansant comprend la participation du rappeur américain Young Thug et s’accompagne d’un clip à l’esthétique 70’s onirique. Une "potion" magique en quelque sorte…

4. Disco Maghreb (2022) de DJ Snake

 

Disco Maghreb et son clip épique aux 40 millions de vues rendent hommage aux racines algériennes de DJ Snake, né à Paris d’un père français et d’une mère algérienne. Sur Twitter, le producteur de 36 ans a expliqué avoir imaginé ce tube électro-raï "comme un pont entre les différentes générations et origines, reliant l’Afrique du Nord, le monde arabe et au-delà… C’est une lettre d’amour aux miens." Quant à la vidéo,  l'artiste déclare dans un communiqué avoir voulu témoigner "de l'énergie de la jeunesse mondialisée, des danses traditionnelles et d'un esprit de jubilation à l'écran. En même temps, (ce clip) capture l'angoisse et le désir de liberté manifestés par une génération super connectée de jeunes femmes et de jeunes hommes du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord, et de partout ailleurs."

5. Méchante (2022) d'Aya Nakamura

 

Difficile pour Aya Nakamura de sortir autre chose qu'un tube. Après une collaboration remarquée avec Damso, celle qui a récemment collaboré avec Balenciaga a dévoilé Méchante, un hit en puissance qui mélange R'n'B, pop et sonorités zouk. Un morceau qui parle, comme à l'accoutumée, d'histoires d'amour très compliquées. Et s'accompagne d'un clip tourné dans un club de strip-tease du Sud de la France qui n'a rien à envier aux vidéos de Rihanna.

6. Break my Soul (2022) de Beyoncé

 

Avec Break my Soul, Beyoncé rend hommage à la house, un genre né au début des années 80 à Chicago (entre autres), en samplant l'hymne Show Me Love (1993) de la chanteuse Robin S et le titre Explode (2014) de la rappeuse Big Freedia. Cette invitation au voguing (dont les paroles anticapitalistes invitent l'auditeur à poser sa démission) laisse présager une mue de Queen B en diva disco-soul-house des temps modernes sur son prochain album, Renaissance. Quelque part entre Ultra Naté, Crystal Waters et Barbara Tucker...

7. Massive (2022) de Drake

 

Les nouvelles productions deep house de Drake, présentes sur son album Honestly, Nevermind, donnent l'impression d'être dans une rave codéïnée au petit matin ou dans un after d'appartement à l'atmosphère douce-amère. On est plus dans l'obscurité du Berghain à Berlin que dans un club à ciel ouvert d'Ibiza. Honestly, Nevermind  résonne comme un disque de lendemain de fête triste et de gueule de bois. C'est d'ailleurs peut-être le premier album, depuis le début de la pandémie, qui encapsule le mieux ce que tout le monde a ressenti quand on nous a annoncé que les clubs fermaient leurs portes et que les bacchanales étaient finies. Et le tube hypnotique Massive est sans doute la plus grande réussite du disque.