Les aventures d’Igor, l’alter ego blond platine en costume pastel de Tyler, the Creator reprennent joyeusement avec la sortie du clip “A Boy is a Gun* , septième morceau de cet album-chef-d’œuvre. Cette fois-ci, le rappeur américain est au centre d’une querelle amoureuse, en tailleur pistache il arpente sa gigantesque villa, boude les repas de famille et se prélasse dans son bain moussant. Comme d’habitude, l’esthétique visuelle du clip est soignée : l’artiste l’a lui-même réalisé sous son pseudonyme, Wolf Haley. Les teintes sucrées et les objets rétro nous replongent dans l’univers singulier que Tyler, the Creator continue sans cesse de peaufiner. 

 

Ce morceau est l’un des plus doux de l'opus et, de surcroît, un futur classiqueDes samples de Ponderosa Twins Plus One, groupe soul des années 70’s, accompagnent une composition moelleuse où des notes de synthé pétillent. Soudainement, les hurlements d’une mitraillette tranchent des accords de piano doucereux. Inspiré du western français de Luc Moullet “A girl is a Gun”, le titre du morceau transforme l’amour d’un garçon en arme léthale. Comme le reste de l’album, profondément introspectif et personnel, ce clip suggère la bisexualité de Tyler, the Creator. Le refrain martèle “No, don’t shoot me down”, une supplication adressé à son amant : un adonis aux yeux bleus qui, mallette à la main, disparait dans une Rolls Royce couleur crème.