Numero

219


Commandez-le
Numéro

Yxng Bane, d'un remix de “Shape of You” à la tête des charts britanniques

Musique

Depuis le succès fulgurant de son remix du tube “Shape of You” d’Ed Sheeran, le jeune rappeur Yxng Bane s'est forgé une solide réputation sur la scène hip-hop britannique. À l’occasion de la sortie de son morceau “Cut Me Off”, qui devrait être suivi par un album très prochainement, rencontre avec un artiste complet, qui navigue entre la grime, le dancehall, et l’afrobeat avec une aisance déconcertante.

Yxng Bane - "Cut Me Off" (2020) feat. D Block Europe

Janvier 2017. Le rappeur Yxng Bane passe une journée comme les autres dans un studio d’enregistrement londonien qu’il fréquente pour inonder SoundCloud de singles qui commencent, l’air de rien, à fédérer une petite communauté autour de lui. Son manager l’appelle depuis sa voiture et, inévitablement en ce début d’année, c’est le tube Shape of You d’Ed Sheeran sorti quelques jours plus tôt qui passe à la radio. “Il m’a demandé de faire un remix sans attendre... j’étais surpris mais il était vraiment convaincu, il m’a expliqué qu’il m’attendait sur ce morceau” se souvient Yxng Bane. Après des débuts fulgurants, sa reprise cumule aujourd’hui plus de 20 millions de vues sur Youtube. 

 

Ainsi commence la carrière de nombreux rappeurs à l’ère des réseaux sociaux. Une intuition, un buzz et “le moment venu, tu te dis que la musique peut devenir ta vie” raconte Yxng Bane, qui souhaitait pourtant garder un certain anonymat à ses débuts. “Je ne voulais pas montrer mon visage, j’ai choisi Bane parce que j’aimais l’idée du masque” explique t-il en faisant référence au célèbre ennemi du super-héros Batman incarné par Tom Hardy dans le Dark Knight Rises (2012) de Christopher Nolan. Dans la lumière, Yxng Bane concrétise quelques mois plus tard en sortant le morceau Rihanna, qui s’immisce dans le top 50 des singles les plus écoutés au Royaume-Uni. 

Yxng Bane - "Rihanna" (2017)

Comme le rappeur Kano – figure de la scène hip-hop bouillonnante qui règne sur les charts anglais depuis quelques années aux côtés de Stormzy ou encore Skepta – Yxng Bane a grandi dans l’est de Londres. Dans un ensemble de quartiers populaires en voie de gentrification mais qui concentre toujours une grande partie des logements sociaux de la capitale et où le multiculturalisme a donné naissance à la plus récente des musiques d’avant-garde britannique : le grime. Un sous-genre du hip-hop devenu aujourd’hui un peu fourre-tout, mélange de rap, de drum and bass britannique, de dancehall jamaïcain et d’afrobeat nigérian ou ghanéen. 

 

Un héritage composite dans lequel s’inscrit indéniablement Yxng Bane, lui-même issu d’une famille congolaise, angolaise, éparpillée entre Londres, Bruxelles et Paris – ce qui lui permet au passage de s’exprimer dans un excellent français. “Lorsque j’arrive en studio, je ne sais pas à l’avance quel genre de musique je vais faire. Parfois j’ai envie de chanter, parfois j’ai envie de rapper… tout se passe devant le micro” explique-t-il, refusant que l’on pose une définition précise sur sa musique. 

 

Comme pour mieux brouiller les pistes, Yxng Bane navigue entre les genres avec beaucoup d’aisance. Si le rappeur nous a offert par le passé un dancehall langoureux avec son tube Rihanna, une pure trap avec Froze ou encore des morceaux qui semblent conçus pour faire bouger dans les clubs comme Vroom, son nouveau single Cut Me Off, enregistré en featuring avec le duo britannique D Block Europe, dévoile un afrobeat très à la mode en cette année 2020

Yxng Bane - "Vroom" (2018)

“Ma musique c’est un voyage. Je t'emmène quelque part et je veux que tu écoutes l’histoire que je suis en train de te raconter… une vraie histoire” précise Yxng Bane, qui dépeint alors dans ses morceaux une réalité sans fard. Celle de son quartier, dans lequel il passe encore beaucoup de temps, histoire de garder les pieds sur terre à seulement 24 ans, mais aussi celle d’un jeune artiste talentueux avec une fortune récente, qui le pousse inévitablement à lorgner du côté des grandes maisons de luxe et des créateurs. “La mode a de toute façon toujours représenté quelque chose pour moi, j’ai été initié très tôt par mon père” raconte Yxng Bane. Sans surprise, on retrouve dans ses textes des références à l’icône du streetwear Virgil Abloh, mais également à des maisons de luxe comme Gucci, Prada ou encore Balenciaga.

 

“La mode c’est comme la musique, c’est une façon de s’exprimer, de parler sans parler, je suis attiré par tout ce qui est créatif” poursuit Yxng Bane, qui évoque aussi son goût pour le cinéma : “je n’ai pas encore de plan pour entrer au cinéma… peut-être que bientôt, on fera un film sur ma vie !” plaisante-t-il. Une idée pas si invraisemblable au regard de son sens du tube et de sa capacité à prendre son temps pour mener adroitement une carrière qui devrait décoller encore un peu plus avec son prochain album, prévu pour la fin de l’année ou le début de l’année prochaine. 
 

 

“Cut Me Off” (2020) de Yxng Bane, disponible.