Advertising
756

Mykonos : nos meilleures adresses

 

De jour comme de nuit, cette île à l’atmosphère ardente cultive un art de la fête et du bien-être absolu. Découvrez notre sélection d’adresses pour un séjour divin à Mykonos.

Par La rédaction

Ile du nord des Cyclades grecques, Mykonos est connue pour son atmosphère hédoniste où se mêlent luxe et volupté. La ville cosmopolite vit au rythme des nightclubs branchés et des fastueuses soirées organisées face à la mer. Mais en s'éloignant quelque peu du centre, l'île dévoile également de sublimes paysages sauvages où les bougainvilliers fleurissent sur les terres plus rocailleuses et arides. Un cadre idyllique qui lie vie nocturne sophistiquée et panoramas divins.

 

Pour commencer, posez vos bagages à l'hôtel Utopia où l'architecture minimaliste et épurée du lieu apaise avant les folles nuits à venir. Poursuivez avec un déjeuner au Nammos pour son poisson frais directement pêché de la mer Egée ou optez pour une cuisine moléculaire aux saveurs méditerranéennes au Ftelia Bay. Session shopping au concept-store de luxe le plus prisé de Mykonos, le Tserkov,pour se laisser tenter par une pièce Elie Saab ou Comme des garçons, puis profitez d'une soirée entre Asie et Grèce au célèbre Buddha Bar. Le lendemain, relaxation complète au Six Senses Spa et ses soins à l'huile d'olive extra-vierge pour enchaîner avec un apéritif au Scorpios, haut lieu hédoniste et bohème de l'île. Enfin, permettez-vous une longue nuit au San Giorgio où la "Famosa Suite" et son jardin et terrasse privée remportent tous les suffrages.

 

 

 

Un doux réveil à l'hôtel Utopia

 

L'hôtel Utopia situé en face d'Elia Beach, l'une des plus belles plages de Mykonos, dévoile une architecture entre tradition et modernité où les murs blanchis à la chaux et poteries en terre cuite se mêlent aux piscines bleu lagon et immenses baies vitrées. Une esthétique épurée et apaisante règne dans chaque chambre de l'hôtel, des chambres simples aux différentes villas avec piscine privée. Le petit plus, la vue dégagée et imprenable sur la mer Egée.

 

www.myconianutopia.gr

Cuisine moléculaire et gastronomie bio

 

Loin des touristes qui s'amassent au nord de Mykonos, le restaurant Ftelia Bay propose une atmosphère apaisante et intimiste. La cuisine se veut gastronomique avec des touches moléculaires, chaque plat étant confectionné avec des produits biologiques venant directement du jardin de l'établissement ou de petits producteurs locaux, comme la "Mousaka di mare" ou le "Risotto aux figues". Une gastronomie mêlant produits du terroir et innovations culinaires.

 

www.fteliabay.gr

Shopping créateurs chez Tserkov

 

Ce concept-store de luxe lancé par le directeur artistique Andreas Menelaou propose une sélection contemporaine de créateurs établis. D'Elie Saab à Anthony Vaccarello en passant par Etudes Studio, cette sélection s'étale sur près de 300m2 et deux étages. Le premier étant réservé au prêt-à-porter féminin, le second à l'homme ainsi qu'aux collections unisexes. Le premier concept-store Tserkov, qui ouvrait ses portes en février 2016 à Zurich, est déjà considéré comme le "hot spot" du moment, nul doute que celui de Mykonos fera de même.

 

www.tserkovstores.com

 

Le Buddha Bar, entre Asie et Grèce

 

Référence en matière d'art de vivre, de gastronomie et de mixologie, le célèbre restaurant parisien Buddha-Bar propose son concept neo-asiatique en bord de mer à Ornos Bay. Comme son homologue du Faubourg Saint-Honoré, les spécialités de poissons et de crustacés sont à l'honneur à l'instar de la salade d'oursins ou des nigiri-sushis au saumon. La musique, signature de l'établissement est également présente avec les sets du DJ Dimi.el.

 

www.buddhabar.com

Longue nuit au San Giorgio

 

Situé à 300 mètres du célèbre Paradise Club, l'hôtel San Giorgio est le lieu idéal pour se ressourcer après quelques nuits agitées. Instigateur d'un nouveau luxe bohème, le lieu s'inscrit dans un cadre authentique et minimaliste. Ses deux fondateurs, Thomas Heyne et Mario Hertel, anciens gérants du Paradise Club, ont voulu proposer différents types de chambres pour combler toutes les envies : de la chambre "Basico" à la chambre "Mare" avec vue sur la mer, en passant par la "Famosa Suite" avec jardin et terrasse privée. Un lieu idéal où se mêlent luxe, calme et volupté.

 

sangiorgio-mykonos.com

Du poisson frais de la mer Egée

 

Depuis plus de 10 ans, le restaurant Nammos situé sur la plage de Psarou se décrit comme une "parenthèse luxueuse", un moment à part où la brise de la mer se mêle au fumet délicat des plats que l'on vous sert. Leur spécialité est le poisson frais, pêché quotidiennement de la mer Egée par les pêcheurs locaux et assaisonné de manière subtile comme le "Psitos Solomos", un pavé de saumon grillé et sa moutarde citronnée. A déguster sur les sofas en terre cuite et mosaïques colorées, pour une ambiance des plus bohèmes.

 

www.nammos.gr

Relaxation totale au Six Senses Spa

 

Savourer l'essence de l'été, se détendre dans un cadre apaisant, profiter des sensations vivifiantes du spa, voilà les objectifs de cet établissement de luxe. Ouvert en juillet 2015, il est le fruit de la collaboration entre deux hôtels mythiques de l'île, l'hôtel Belvedere et l'hôtel Six Senses. Ce lieu inspiré de l'architecture mycénienne avec une touche contemporaine -murs blanchis à la chaux, sol en marbre blanc venant de l'île de Naxos- propose différents type de soins. Tous se composent d'éléments naturels provenant de Mykonos comme l'huile d'olive extra-vierge, le sable de la mer adriatique utilisé pour les traitements anti-inflammatoires ou les masques régénérants. 

 

www.belvederehotel.com/six-senses-mykonos

Scorpios, le beach club hédoniste

 

Guidé par la célèbre doctrine philosophique grecque qu'est l'hédonisme, le Scorpios combine une atmosphère bohème à un message spirituel loin de la folie des nightclubs de Mykonos. Situé sur une petite péninsule semi-privée, ce beach club est le repère des tous les hédonistes dans l'âme qui désirent vivre d'amour et de cocktails frais. Une architecture inspirée de l'antiquité grec où se présentent terrasses en terre cuite, paillotes en bambou et chaises à bascule. Une agora moderne où se succèdent aussi différents DJ, de Valeron à Carlos Heredia pour les plus connaisseurs.

 

www.scorpiosmykonos.com

 

 

 

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh
66

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh

Voyage Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces. Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces.

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva
1

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva

Voyage Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève. Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève.

Advertising
À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?
669

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?

Food Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon.  Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon. 

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?
866

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?

Lifestyle En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire.  En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire. 

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée
878

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée

Musique Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael. Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael.

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla
831

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla

Photographie Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous. Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous.



Advertising