739

Neuf expositions à ne pas rater ce week-end

 

Alors que la FIAC déplace les foules au Grand Palais, Numéro vous propose neuf expositions pour profiter de l’art contemporain un peu plus au calme.

Par Thibaut Wychowanok

1. Maurizio Cattelan à la Monnaie de Paris

 

Il y a cinq ans, au Guggenheim de New York, l’artiste irrévérencieux avait mis en scène son suicide artistique, promettant d’en avoir fini une fois pour toutes avec les expositions. Le voici pourtant de retour à la Monnaie de Paris pour un événement “post-requiem” regroupant ses œuvres les plus emblématiques et importantes réalisées avant cette retraite volontaire.

 

Maurizio Cattelan – Not Afraid Of Love, du 22 octobre 2016 au 8 janvier 2017 à la Monnaie de Paris, www.monnaiedeparis.com

 

Retrouvez notre article sur l’exposition Toilet Paper à la Galerie Perrotin.

  • 2. Tarik Kiswanson au Collège des Bernardins

 

Le Collège des Bernardins poursuit ses invitations d’artistes contemporains et accueille le très en vogue Tarik Kiswanson. Dans la continuité de son travail sculptural marqué par l’usage du métal, à la limite du miroir, l’artiste propose, au sein de la sacristie, des structures effilées tombant depuis les clefs de voûte. Un jeu fascinant avec l’architecture et le spectateur, invité à évoluer dans l’œuvre.

 

Tarik Kiswanson – Ongoing Reflection, You, Me, So Many, jusqu’au 18 décembre  au Collège des Bernardins, www.collegedesbernardins.fr

  • 3. La collection Agnès b. au musée national de l’Histoire de l’immigration

 

Événement exceptionnel, la collection d’art de la créatrice Agnès b. se pose pour la première fois à Paris. Confiée à Sam Stourdzé, le directeur des Rencontres d’Arles, l’exposition se déploie autour de onze thématiques (enfance, amour, identité…) et témoigne de l’engagement historique de la collectionneuse auprès des artistes, des plus reconnus aux plus en marge, de John Giorno à la jeune Olivia Bee.

 

Vivre !!, la collection Agnès b. jusqu’au 8 janvier 2017 au musée national de l’Histoire de l’immigration, www.histoire-immigration.fr​

  • 4. Occidental Temporary à Villejuif

 

Situé en lieu et place de l’hôtel Occidental Temporary, l’espace dédié à l’art contemporain initié il y a un an par le lauréat du prix Meurice 2013, Neil Beloufa, continue de promouvoir le travail expérimental d’artistes tels qu’Oscar Tuazon, Jonathan Binet et Émilie Vappereau. Véritable événement rassemblant cinq expositions et les œuvres de plus de 35 espoirs, The next event and its content est un joyeux et inspirant melting-pot de propositions autour du thème de l’espace à découvrir jusqu’au 20 novembre.

 

The next event and its content, jusqu’au 20 novembre à l’Occidental Contemporary

  • 5. Avedon à la BnF

 

Rassemblant plus de deux cents clichés du photographe américain Richard Avedon, l’exposition événement de la BnF rend hommage aux liens forts et singuliers que celui-ci a entretenus avec la France depuis les années 40, entre ses séries pour le magazine Harper’s Bazaar et ses clichés pour Égoïste à partir de 1985. L’occasion de retrouver son style inimitable via les portraits iconiques de personnalités telles que Catherine Deneuve, Jean Cocteau et Coco Chanel, entre autres.

 

La France d’Avedon vieux monde, jusqu’au 26 février 2017 à la BnF, www.bnf.fr

 

Retrouvez notre article sur le livre Dior by Avedon.

  • 6. Michelangelo Pistoletto par VNH Gallery & Galleria Continua

 

Partant des trois grands sujets chers à l’artiste italien que sont la politique, l’art et l’éducation, la VNH Gallery présente une mise en scène inédite mêlant œuvres historiques et travaux inédits, pour certains réalisés uniquement à cette occasion. Le moment de (re)découvrir les créations majeures de cette figure incontournable de l’art contemporain, qui s’est notamment illustrée pour son travail de recherche autour d’un matériau de prédilection : le miroir.

 

Michelangelo Pistoletto – Respect, jusqu’au 23 décembre à la VNH Gallery, www.vnhgallery.com

  • 7. Tom Wesselmann à la Galerie Almine Rech

 

Grand pape du pop art talonnant de près Andy Warhol et Roy Lichtenstein, le travail de Tom Wesselmann s’expose à Paris dans une configuration inédite mêlant tableaux emblématiques et œuvre-performance reprise d’une exposition de 1970 à la Sidney Janis Gallery à New York, Bedroom Tit Box. Célèbre notamment pour sa série American Nude – travail majeur entrepris dans les années 60 autour du nu féminin, l’irrévérence de l’œuvre posthume de l’artiste trouve une résonance plus contemporaine que jamais.

 

Tom Wesselmann – A different kind of woman jusqu’au 21 décembre à la Galerie Almine Rech, www.alminerech.com

  • © Marie Clérin/Laffanour Galerie Downtown, Paris
  •  
  • 8. Robert Wilson à Laffanour Galerie Downtown

 

Figure marquante de l’avant-garde américaine des années 70, Robert Wilson est gratifié d’un nouvel hommage, cette fois-ci à la Galerie Downtown. L’occasion de découvrir un nouveau versant de l’œuvre de l’artiste et metteur en scène qui expose une sélection de travaux en verre réalisés entre 1994 et 2003 à Marseille. À travers soixante-dix sept vases soufflés, l’Américain partage une exploration fascinante autour des aspects changeants de ce matériau qui lui est cher.

 

Robert WIlson : Glass Works jusqu’au 6 novembre  à la Galerie Downtown, www.galeriedowntown.com

 

Retrouvez notre article sur le salon new-yorkais de Robert Wilson.

  • 9. Renaissances, un hommage à l’art contemporain à Florence à la Fondation Étrillard

 

Pour sa première exposition, la Fondation Étrillard frappe très fort en s’installant Hôtel de la Salle, somptueuse bâtisse du XVIIe siècle. Elle y propose surtout un projet passionnant : l’exploration de l’influence de l’histoire de Florence sur le monde artistique contemporain, de Ryan Gander à Gerhard Richter. Que demander de mieux que de découvrir des œuvres exceptionnelles dans un cadre qui ne l’est pas moins ?

 

Renaissances, un hommage à l’art contemporain à Florence jusqu’au 18 décembre  à la Fondation Étrillard, www.fondationetrillard.com

 

 

Pourquoi la céramique est-elle à la mode ? Réponse avec l’artiste Natsuko Uchino
867

Pourquoi la céramique est-elle à la mode ? Réponse avec l’artiste Natsuko Uchino

Art À travers son art de la céramique, Natsuko Uchino, sensible à la nature et à l’écologie, célèbre le retour à la terre. Attirant notre regard sur ce matériau fondamental à la vie, elle interroge notre rapport à la planète. À travers son art de la céramique, Natsuko Uchino, sensible à la nature et à l’écologie, célèbre le retour à la terre. Attirant notre regard sur ce matériau fondamental à la vie, elle interroge notre rapport à la planète.

Les araignées de Tomás Saraceno envahissent le Palais de Tokyo
843

Les araignées de Tomás Saraceno envahissent le Palais de Tokyo

Art Célèbre pour les toiles d’araignée qu’il expose dans des cubes métalliques ouverts, l'artiste argentin Tomás Saraceno en expose une partie issue de sa collection, l'une des plus grosses au monde, au Palais de Tokyo à Paris, où il a carte blanche. Célèbre pour les toiles d’araignée qu’il expose dans des cubes métalliques ouverts, l'artiste argentin Tomás Saraceno en expose une partie issue de sa collection, l'une des plus grosses au monde, au Palais de Tokyo à Paris, où il a carte blanche.

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères
978

David Hockney bat Jeff Koons aux enchères

Art La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”. La toile du peintre David Hockney “Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)” a été adjugée près de 80 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s New York. Un nouveau record de vente pour un artiste vivant, le Britannique détrône Jeff Koons et son “Balloon Dog (Orange)”.

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art
978

Cooper Jacoby : couleurs candides pour œuvres malades à la galerie High Art

Art L’artiste Cooper Jacoby expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles. L’artiste Cooper Jacoby expose à la galerie High Art (Paris IX) jusqu’au 24 novembre prochain. L'Américain explore le concept d’usure et se penche sur la fragilité des corps, nécrosés par des germes imperceptibles.

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre
897

La jeune scène artistique envahit le Montana pour une soirée le 17 novembre

Art Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite.  Artistes et Dj investissent le Montana samedi 17 novembre pour une nuit unique et sauvage, où art, mode et musique se mêleront dans une ambiance 100% berlinoise. Une programmation exceptionnelle orchestrée par le label Span Records et le collectif Undrglobe, qui s’associent pour une exposition d’art inédite. 

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?
847

Que pouvait-on découvrir sur l'art contemporain africain à la foire AKAA ?

Art Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries. Plus grande foire en France dédiée à l’art contemporain africain, AKAA a réuni pendant trois jours plus 130 artistes, dont les œuvres ont été exposées par une cinquantaine de galeries, au Carreau du Temple, à Paris. Une troisième édition conclue avec succès, marquée par de nombreux talents émergents et de nouvelles galeries.